.
-

Byzance, Byzantium, aujourd'hui. Istanbul, après s'est nommée Constantinople. - Grande ville de Thrace à la pointe Sud-Est, sur la côte occidentale du Bosphore de Thrace, dans une admirable position. Fondée, à ce qu'on croit, vers 658 av. J.-C., par un certain Byzas de Mégare, elle fut prise par Darius, puis appartint aux Ioniens, à Sparte, à Athènes; ces deux villes s'en disputèrent longtemps la possession, mais elle se rendit indépendante en 358 av. J .-C., et prit rang parmi les puissances maritimes. Philippe de Macédoine l'assiégea inutilement. 

Plus tard, Byzance s'allia aux Romains et leur rendit des services pendant la guerre de Mithridate; en récompense, elle jouit d'une indépendance complète à l'ombre de leur protectorat. Au Ier siècle, elle fut, avec le reste de Thrace, absorbée dans l'empire. S'étant déclarée en 193 pour Pescennius Niger, elle fut assiégée par Septime Sévère, qui ne la prit qu'au bout de 3 ans, et la fit piller et raser (196). Relevée à la prière de Caracalla, elle ne reprit sa splendeur qu'au temps de Constantin, qui en 330 la choisit pour capitale de l'empire que l'on connaît sous ne les noms d'empire grec ou d'empire byzantin. Byzance prit alors le nom de Constantinople (jusqu'en 1453).

.


Dictionnaire Villes et monuments
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.