.
-

Coulomb

Charles Augustin Coulomb est un physicien né à Angoulême le 11 juin 1736, mort à Paris le 23 août 1806. Issu d'une famille de magistrats, il fut d'abord ingénieur et envoyé à ce titre à la Martinique pour y construire le fort Bourbon. Sa santé se ressentit de l'influence du climat et il rentra en France après quelques années. On l'envoya à Rochefort où fit une série d'expériences sur le frottement, la raideur des cordes, etc., et écrivit sa théorie des machines simples qui lui valut un prix double offert par l'Académie des sciences pour le meilleur mémoire écrit sur ce sujet. Il alla ensuite à l'île d'Aix et à Cherbourg exécuter certains travaux du génie. En 1782, il fut reçu à l'unanimité à l'Académie des sciences
-
Coulomb.
Charles Coulomb (1736-1806).

La Révolution de 1789 le trouva intendant des eaux et fontaines de France, conservateur des plans et reliefs, chevalier de Saint-Louis et lieutenant-colonel du génie. Coulomb donna sa démission de toutes ces places et se consacra alors à l'éducation de ses enfants. Durant tout ce temps, il avait présenté à l'Académie des sciences une série de notes sur des sujets très divers. C'est, en 1776, un mémoire sur la stabilité des voûtes, puis des expériences sur l'élasticité des métaux qui le conduisirent non seulement à déterminer les lois de la torsion des fils métalliques, mais à imaginer un appareil d'une sensibilité extrême pour la mesure des petites forces, la balance de torsion, dont le principe repose sur ce que le couple d'une force, dont le moment peut servir de mesure à la réaction du fil, est proportionnel à l'angle représentatif de la torsion qu'on lui a fait subir. 

C'est avec cet appareil ingénieux qu'il découvrit les lois des attractions et des répulsions électriques, qu'il montra que les corps électrisés s'attirent en raison inverse du carré de leurs distances, comme les corps célestes. Il étudia aussi avec cet appareil la distribution de l'électricité et du magnétisme dans les corps. Ces expériences ont la plus grande importance; c'étaient les premières mesures précises que l'on obtenait relativement à ces phénomènes. Ce sont les nombres de cet illustre savant qui ont permis à Poisson de transformer en théorie mathématique ce qui n'était auparavant qu'un ensemble de faits observés au hasard, sans lien apparent.

Coulomb est aussi très connu pour ses belles expériences sur le frottement : les mathématiciens, à la fin du XVIIIe siècle, pour faciliter leurs études, s'étaient provisoirement débarrassés de toutes les résistances passives qui viennent entraver les mouvements des solides naturels et dont l'intervention complique singulièrement les lois de tous les phénomènes dynamiques. Celle de ces résistances qui entre pour la plus grande part dans la réduction des effets produits par les moteurs est la résistance due au frottement. Coulomb a constaté que la résistance due au frottement de deux solides en contact est proportionnelle à la pression de l'un de ces solides sur l'autre, et indépendante à la fois de l'étendue des surfaces frottantes et de la vitesse relative des deux corps l'un par rapport à l'autre. Le frottement au départ étant sensiblement plus grand que pendant le mouvement, il est probable que la dernière partie de l'énoncé n'est suffisamment exacte qu'autant que la vitesse a déjà acquis une certaine valeur.

Coulomb fut nommé membre de l'Institut lors de la création de cette compagnie, puis inspecteur général de l'instruction publique. 

Les travaux de Coulomb sont consignés dans les Mémoires de l'Académie des sciences, à partir de l'année 1784. On a de lui, à part : Recherches sur les moyens d'exécuter sous l'eau toutes sortes de travaux hydrauliques sans employer aucun épuisement (1779, avec figures). (A. Joannis / PL).

« Tous ceux qui ont connu Coulomb, écrit Biot, savent combien la gravité de son caractère était tempérée par la douceur de son âme et ceux qui ont eu le bonheur d'approcher de lui à leur entrée dans la carrière des sciences ont gardé de sa bienveillance le plus tendre souvenir. » 
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004 - 2019. - Reproduction interdite.