.
-

Angola
Republica de Angola

12 30 S, 18 30 E
L'Angola est  un Etat du Sud-Ouest de l'Afrique, riverain de l'Océan Atlantique. Il frontalier avec la République du Congo (par son enclave de Cabinda), de la République démocratique du Congo (RDC), de la Zambie et de la Namibie

D'une superficie de 1,247 million de km², l'Angola est peuplé de 18 millions d'habitants (2012). Capitale : Luanda (2,8 millions d'habitants). Autres villes importantes : Huambo (226.000 habitants), Lobito (207.000 hab.), Benguela (151.000), Kuito (114.000), Lubango (102.000), etc. Le pays est divisé administrativement en 18 provinces (provincias) :

Les provinces de l'Angola

Bengo
Benguela
Bie
Cabinda
Kwando Kubango
Kwanza Norte
Kwanza Sul
Cunene
Huambo
Huila
Luanda
Lunda Norte
Lunda Sul
Malanje
Moxico
Namibe
Uige
Zaire
-
Carte de l'Angola.
Carte de l'Angola. Source : The World Factbook.

Les régions naturelles.
L'Angola est dans son ensemble un pays élevé. Il peut se diviser en trois zones distinctes qui vont de l'Ouest à l'Est.

1° le Le long de l'Atlantique, une côte étroite, d'un aspect généralement aride et occupée presque exclusivement par des Euphorbiacées charnues et d'immenses Baobabs portant, dans leurs fruits en forme de gourde, des graines fort recherchées par les singes et qui ont valu à ces arbres le nom d' « arbres à fruits de singes ». Le littoral est encore couvert de buissons épineux, de Graminées au feuillage rude et étroit, d'Acacias, de Capparidées, etc. 

2° A cette première plaine succèdent bientôt trois plateaux superposés, et dans cette nouvelle zone se pressent des arbres au feuillage touffu, les Graminées de haute taille, et sur le plateau le plus élevé se mêlent les espèces les plus variées et en particulier les plantes grimpantes remarquables par leurs dimensions et par la beauté de leurs larges grappes de fleurs blanches. Dans les parties les plus élevées, les Graminées ont une tige haute souvent de plus de cinq mètres, et leurs feuilles larges et dentelées coupant comme une scie et fixées à un manche peuvent servir de couteau. 

 3° Enfin ces plateaux s'appuient sur des montagnes qui forment les derniers gradins occidentaux du plateau de l'Afrique australe et appelées Tala Mogongo, couvertes d'immenses forêts primaires de hautes Fougères, d'Orchidées, etc.

L'hydrographie.
L'Angola est arrosé par plusieurs petits fleuves côtiers coulant tous de l'Est à l'Ouest; leur eau est généralement claire et limpide; d'octobre à mai, ils sont souvent à sec mais sous leur lit que recouvre alors une magnifique végétation de Ricins, on trouvre une eau potable très abondante. Ces cours d'eau sont, du Nord au Sud, le Dandé, qui arrose une ville du même nom, le Bengo qui passe à Icollo, et le plus important, le Coanza. Les rives sont couvertes de Palétuviers.

Le climat.
Les pluies, très abondantes sur les plateaux, sont très rares sur la côte, et il s'est passé jusqu'à trois années à Luanda sans une goutte de pluie. Sur le littoral, la pluie tombe surtout pendant la saison chaude, c.-à-d. d'octobre à mai; pendant la saison froide qu'on nomme cacimbo, le ciel se couvre souvent d'un brouillard blanc. La brise de mer rafraîchit assez la température pour que le thermomètre ne s'élève que rarement au-dessus de 32°C et même 24°C pendant le cacimbo. Dans l'intérieur, la chaleur augmente un peu jusqu'aux pays où elle est tempérée par l'altitude des plateaux : la région la plus chaude est celle de Dondo.

La flore et la faune.
Toutes les cultures du pays et toutes celles qui ont été apportées par les Portugais y donnent des produits abondants et d'excellente qualité. Le café qui provient des plants de Moka s'est rapidement répandu en Angola. Le coton, qui est une des plus importantes cultures locales, trouve un terrain très favorable le long du Coanza; la Canne à sucre, le Cacaoyer, donnent des produits excellents; le Manioc est une des principales nourritures des habitants, et la fécule tirée de la racine du manioc constitue le tapioca. 

On sait l'étonnement de Livingstone en trouvant à Pongo-Andongo, le thé, le riz, le blé, la vigne. Les fruits y sont en abondance, les oranges, les bananes, les figues, les goyaves, les pêches, les ananas, etc. Aux produits de ses cultures, l'Angola ajoute ses richesses minérales : du pétrole en premier lieu, mais son sol renferme aussi des mines de fer dans presque toute la région montagneuse.

Les animaux domestiques et sauvages y sont en très grand nombre; les troupeaux de boeufs et de moutons sont nourris dans de vastes pâturages, surtout dans l'île basse de Luanda. La volaille y est aussi en abondance. 

Parmi les animaux sauvages qui remplissent les forêts, il faut citer le chimpanzé. Dans le Coanza, on trouve les alligators et les hippopotames, et aussi un énorme poisson de la famille des Siluroïdes, appelé « bagre ». Enfin la côte est très poissonneuse. On y pèche les espèces les plus variées, le pungo, dont le poids dépasse souvent cent livres; la raie pastenague dont la queue, longue et flexible, est armée d'un dard aigu dentelé en scie, mais inoffensif, des langoustes nombreuses, etc. 

Cartes de l'Angola.

Angola.
Topographie
Cabinda.
Cabinda
Population de l'Angola.
Démographie
Ethnographie de l'Angola.
Ethnographie
Economie de l'Angola.
Economie
Végétation de l'Angola.
Végétation
Cliquer sur les miniatures pour afficher les cartes.
.


Etats et territoires
[La Terre][Cartotheque][Tableaux de bord][Histoire politique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005 - 2012. - Reproduction interdite.