.
-

Guericke

Otto von Guericke est un physicien né à Magdebourg ele 20 novembre 1602, mort à Hambourg le 11 mai 1686.  Le premier, il réussit à soutirer l'air d'un vase clos, et le succès de cette expérience a ouvert une ère nouvelle pour la physique.

Après ses études faites à Leipzig, Iéna, Helmstaedt où il apprit le droit, et à Leyde où il apprit les mathématiques, il consacra quelques années à visiter la France et l'Angleterre. De retour à Magdebourg, il fut d'abord membre du Sénat (1627), puis bourgmestre de cette ville (1646-1681). A cette époque, il se retira auprès de son fils à Hambourg. Mis par ses fonctions en relation avec des princes et des diplomates allemands, il sut les intéresser à ses travaux et à ses expériences, et, par là, donner à celles-ci une notoriété qui en accrut l'influence. 

On lui doit l'invention de deux machines qui excitèrent vivement l'attention des physiciens de son époque et firent faire un pas considérable à la science en créant la la première machine électrique et la première machine pneumatique. 

De sa première invention, il tira une étincelle d'un globe de soufre électrisé, et soupçonna que cette étincelle pourrait bien titre de même nature que l'éclair qui précède le bruit du tonnerre. 

Les conséquences de la seconde découverte furent considérables; elle devait conduire à considérer les gaz comme une matière pesante; elle lui servit à faire nombre d'expériences intéressantes qui excitèrent vivement l'admiration des savants et des curieux de sciences : la plus célèbre est celle qui est connue sous le nom des hémisphères de Magdebourg, faite en présence de Jean-Philippe de Schoenborn et d'un grand concours de peuple. 

Il faut lire, dans son bel et intéressant ouvrage Experimenta nova, le récit des nombreuses tentatives qu'il fit avant d'arriver à un moyen un peu pratique d'opérer le vide. Il essaya d'abord de retirer l'eau d'une barrique à l'aide d'une espèce de grande seringue adaptés à la partie inférieure. Mais, à mesure que la barrique se vidait, l'air entrait par toutes les fissures en produisant une sorte de sifflement. Il remplaça le tonneau par deux hémisphères en cuivre emboîtés l'un dans l'autre; mais le globe qu'ils formaient se comprima tout à coup avec explosion, pendant qu'on y faisait le vide. Après divers autres essais, Guericke arriva enfin à exécuter une machine pneumatique, non telle qu'on en a aujourd'hui, mais suffisante pour lui permettre d'entreprendre une série d'expériences sur les divers effets du vide (1654).

Chargé d'une mission auprès de la diète réunie à Ratisbonne, il émerveilla plusieurs des hauts membres de l'assemblée, entre autres l'empereur, en les rendant témoins des phénomènes alors fameux sous le nom d'expériences de Magdebourg. Il émerveilla surtout l'assistance par ses deux hémisphères retenus au contact par la seule pression de l'air, et que seize forts chevaux suffisaient à peine à séparer, tandis qu'en ouvrant un robinet et en laissant ainsi rentrer l'air à l'intérieur, un homme pouvait facilement les séparer.  

L'archevêque de Mayence voulut avoir instrument de Guericke. Il l'emporta dans son palais, et il prenait plaisir à répéter et à expliquer lui-même les expériences.

Guericke a aussi fait de bonnes observations astronomiques. Un des premiers, il annonça qu'on pourrait prédire le retour des comètes. Il donnait, des taches du Soleil, une explication qui n'a pas été admise. Il supposait qu'elles n'étaient autre chose que de petites planètes  (astéroïdes) dont la révolution s'effectuait dans des cercles très rapprochés de cet astre. 

Ses travaux et ses principales observations ont été publiés sous le titre : Experimenta nova, ut vocant, Magdeburgica, de vacuo spatio, etc. (Amsterdam, 1672). Il avait écrit une histoire : Historia civitatis Magdeburgensis occupatae et combustae, qui ne fut pas imprimée. On a encore de lui une relation du sac de Magdebourg en 1631 (publiée seulement en 1860). Magdebourg lui a érigé un monument (1853). (PL / A. Joannis).

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004 - 2019. - Reproduction interdite.