.
-

Portail

Portail. - Désignation qu'on applique à tout frontispice d'architecture, à toute élévation servant de façade ou d'entrée principale à un grand édifice, quels que soient le caractère de son style ou la nature de ses ornements. Mais elle convient spécialement à l'entrée monumentale d'une église : car il n'existe pas, dans les monuments de l'Antiquité, de façades qui puissent recevoir le nom de portails, et ce sont les constructions de l'architecture chrétienne qui en ont donné les premiers exemples. 

Les rangs de colonnes espacées que présentent les faces des temples gréco-romains ne forment pas des portails, mais des péristyles ou des portiques. Une église peut avoir trois portails, l'un à l'entrée des nefs, les autres aux extrémités du transept. Ceux-ci n'ont jamais qu'une porte, celui-là en a presque toujours trois. Un portail comprend tout ce qui encadre et surmonte les portes, voussures, tympans, galeries, roses, tours, etc. Il ne doit pas être confondu avec un porche, avant-corps ou appentis se détachant tout à fait des principales lignes d'une façade.
-

Portail de l'église Saint-Nicolas-des-Champs.
Ornementations du portail de l'Eglise Saint-Nicolas-des-Champs, à Paris (IIIe arrondissement). Ci-dessous, portail roman de l'ancienne abbatiale Saint-Ursin, à Bourges, et détail de son
tympan (représentation des travaux des mois, thème fréquent dans les portails sculptés
romans et gothiques; l'inscription porte la signature du sculpteur : Giraud a fait ces portes, 
Girauldus fecit istas portas ).(© Photos : Serge Jodra, 2009.
-
Portail Saint-Ursin, à Bourges.
-
Détail du portail Saint-Ursin, à Bourges (les travaux des mois).
.


Dictionnaire Architecture, arts plastiques et arts divers
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.