.
-

La Transylvanie

Transylvanie (en allemand :Siebenbürgen, en Roumain : Ardealu, en Hongrois : Erdely Orszag, c. à d. au delà des forêts, ce que signifie aussi le mot Transylvanie, parce que ce pays est, par rapport aux Hongrois, au delà des forêts qui couronnent les monts Carpates. - Historiquement, la Transylvanie a été partagée en trois grandes parties : à l'Est, le pays des Szelkers, qui sont les anciens Primores, Primipiti et Pixidarii, au Sud, le pays des Saxons (nom donné localement aux Allemands), ainsi nommé d'une colonie allemande appelée en Transylvanie. par le roi de Hongrie Geysa II, au XIIe siècle, et à l'Ouest, le pays des Hongrois. Elle est arrosée par le Szamos, le Maros et l'Aluta, et bordée à l'Est et au Sud par la chaîne des Carpates, qui la couvre presque tout entière de ses rameaux. Elle est très boisée et la température y est froide avec un air sain. Sol fertile. L'élevage est une des richesses du pays. Mines abondantes. 

La Transylvanie faisait partie de la Dacie lorsque Trajan la conquit et y établit une colonie. A dater du Ve siècle, elle devint successivement la possession des Goths, des Huns, des Alains, des Slaves, des Avars, et Étienne ler, roi de Hongrie, en fit en 1004 une province de son royaume, gouvernée par des vayvodes. Jean Sigismond Zapolva fut reconnu prince indépendant de Transylvanie, à sa naissance, en 1540, en vertu d'un traité conclu en 1536 entre Jean Zapolya, son père, vayvode de Transylvanie, et Ferdinand d'Autriche, concurrent de Jean au trône de Hongrie. L'indépendance, de la principauté fut maintenue par la protection des Turcs contre l'Autriche, qui eut des ennemis redoutables dans Béthlen Gabor et George Rakoczy, princes de Transylvanie, le premier de 1613 à 1629, et le second de 1631 à 1648, et dans Toekély, nommé prince de Transylvanie par la Porte en 1690. 
-

Blason de la Transylvanie.
Armes de la Transylvanie.

Par le traité de Carlowilz, signé en 1699 entre l'empereur Léopold Ier  et la Turquie, la Transylvanie fut placée sous la domination autrichienne. Marie-Thérèse l'érigea en grande-principauté en 1765. La diète de Transylvanie a déclaré, en 1863, la partie de la nation roumaine établie dans cette grande-principauté égale en droits aux nations des hongrois, des Szelkers et des Saxons. Au lendemain de la Première Guerre mondiale, le démantèlement de l'Autriche-Hongrie, fit rattacher la Transylvanie à la Roumanie. Elle fait toujours partie de ce pays.

.


Dictionnaire Territoires et lieux d'Histoire
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.