.
-

L'Adrar des Iforas

19°00'N
01°00'E

 

L'Adrar des Iforas (ou Adrar des Ifoghas) est une région du Sahara, au Nord du Mali, dans le pays des Aouellimiden, entre le Kounla, au Sud-Ouest)., et Tanezrouft au Nord-Est. Peu connue jusqu'au commencennt du XXe siècle, elle a été parcourue à partir de 1903 par des officiers et des voyageurs français, notamment par le capitaine Theveniaux et les explorateurs Chudeau et Gautier. 

C'est essentiellement une pénéplaine silurienne, accidentée de pilons archéens, éruptifs ou volcaniques, coupée d'énormes failles, et d'un relief moyen de 800 mètres environ, avec quelques saillies atteignant 1000 mètres. Les pentes, généralement très douces, s'inclinent vers l'Ouest.

En raison de l'altitude et de l'exposition, le climat est assez différent de celui du Sahara : les pluies, particulièrement les pluies d'orage, ne sont pas rares, et le ciel est généralement plus nébuleux qu'au Nord du massif. Pourtant, l'humidité n'est pas suffisante pour entretenir des cours d'eau pérennes, et les rares wadi qui circulent dans le pays ne courent qu'aux lendemains des pluies d'orage. 

Peu de cultures, mais beaucoup de petites oasis ou arrem, distribuées dans les plaines d'alluvion qui s'enchâssent dans le massif. 

Teleyet et Tessalit, reconnus par le capitaine Theveniaux, sont, avec Kidal, les principaux centres habités. La population, composée d'Iforas, élève des moutons et est depuis longtemps rattachée aux Touareg du Nord. Mais de nombreuses ruines attestent le passé de cette partie de l'Adrar, qui aurait été le dernier refuge des Berbères contre l'envahissement des populations venues de l'Empire songhaï. (G. Treffel).
-

Carte de l'Adrar des Iforas.
Carte de l'Adrar des Iforas.


[La Terre][Cartotheque][Etats et territoires][Histoire politique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2014. - Reproduction interdite.