.
-

De Broglie

Louis C√©sar Victor Maurice, (6e duc) De Broglie est un physicien  n√© le 27 avril 1875 √† Paris, et est mort  le 14 juin 1960 √† Neuilly-sur-Seine. Professeur au Coll√®ge de France de 1942 √† 1946, il a √©galement √©t√© le fondateur d'un laboratoire o√Ļ il s'est plus particuli√®rement occup√© de spectroscopie X.

Maurice de Broglie a √©tudi√© les raies de diffraction X produites par des cristaux, en utilisant des rayons X comme source d'excitation. Il a √©tudi√© les propri√©t√©s de diffraction des rayons X et a d√©velopp√© des techniques pour analyser et interpr√©ter les sch√©mas de diffraction observ√©s. En utilisant la diffraction des rayons X, il a ainsi a contribu√© √† la d√©termination de la structure cristalline de divers mat√©riaux. Il a √©galement √©tudi√© les ph√©nom√®nes de polarisation des rayons X  en fonction des propri√©t√©s des cristaux.

En dehors de ses travaux scientifiques, Maurice de Broglie était également un passionné de musique et un joueur de violoncelle accompli.

Louis Victor Pierre Raymond, (7e duc) De Broglie, fr√®re du pr√©c√©dent, est un physicien n√© le 15 ao√Ľt 1892 √† Dieppe, mort  le 19 mars 1987 √† Louveciennes.  Auteur d'une description ondulatoire de la m√©canique quantique, il a mis notamment en lumi√®re la nature ondulatoire de l'√©lectron.

Louis De Broglie.
Louis De Broglie (1892-1987).
Source : Photograph by Harcourt. Wellcome Collection. 
Public Domain Mark. Licence : Creative Commons.

Apr√®s des √©tudes d'histoire √† la Sorbonne, Louis de Broglie se tourne vers la physique et obtient son doctorat en 1924. Dans sa th√®se, bas√©e sur les travaux d'Einstein et de Planck, il √©met l'id√©e selon laquelle les particules mat√©rielles, comme l'√©lectron, peuvent se voir associer une onde, de la m√™me fa√ßon que les ondes √©lectromagn√©tiques pouvaient √™tre associ√©e, comme on le savait d√©j√†, √† un particule (le photon). La longueur őĽ d'une telle onde , appel√©e depuis onde de De Broglie, est reli√©e √† la quantit√© de mouvement p de la particule dans une √©quation qui fait √©galement intervenir la constante de Planck h : őĽ  = h/p. (L. V. De Broglie, Ondes et quanta, Comptes rendus, 177, 507, 1923; A tentative theory of light quanta, Philosophical Magazine, 47, 446, 1924; Recherches sur la th√©orie des quanta, Annales de physique, 3, 22, 1925).)

Comme les ondes classiques, les ondes de De Broglie peuvent se superposer et interagir, entra√ģnant des ph√©nom√®nes d'interf√©rence et de diffraction. Cela signifie que les particules peuvent manifester des comportements ondulatoires, tels que des motifs d'interf√©rence ou de diffraction observ√©s dans des exp√©riences. C'est le principe de la dualit√© onde-corpuscule, qui a ensuite √©t√© confirm√© exp√©rimentalement par des observations de ph√©nom√®nes tels que la diffraction des √©lectrons, des neutrons et d'autres particules (exp√©rience de diffraction des √©lectrons men√©e par Clinton Davisson et Lester Germer en 1927). La d√©couverte de ce principe, int√©gr√© ensuite √† la th√©orie ondulatoire de Schr√∂dinger, vaudra √† Louis De Broglie le prix Nobel de physique en 1929.

Apr√®s l'obtention de son doctorat, de Broglie a commenc√© √† enseigner √† l'Universit√© de Paris. Il a √©t√© nomm√© ma√ģtre de conf√©rences en 1928, puis, en 1932, professeur titulaire de la chaire de physique th√©orique √† la facult√© des sciences de l'universit√© de Paris (Sorbonne). Il a continu√© √† enseigner √† la Sorbonne jusqu'√† sa retraite en 1962. De Broglie a √©galement effectu√© des recherches √† l'Institut Henri Poincar√©, un centre de recherche en physique th√©orique √† Paris. Il a travaill√© en collaboration avec d'autres physiciens renomm√©s, tels qu'Einstein, Pauli et Schr√∂dinger. Ajoutons qu'il a aussi √©t√© un des initiateurs du CERN (organisation europ√©enne pour la recherche nucl√©aire).

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
[Aide][Recherche sur Internet]

¬© Serge Jodra, 2004 - 2023. - Reproduction interdite.