.
-

Cartothèque > Atlas classique
Amérique physiques

Vidal-Lablache
ca. 1910
L'Amérique embrasse près du tiers de la surface émergée du globe : 41 136 000 km². (non compris les terres arctiques), dont 23 pour l'Amérique du Nord, et près de 18 pour celle du Sud. C'est la plus longue bande terrestre dans le sens des méridiens, celle où se déroule la plus grande série de climats. Elle est aussi, par la simplicité de la forme et de la structure, le plus régulier des grands couples continentaux. (Europe-Afrique, Asie-Australie). Des plaines s'y succèdent au centre, tandis que des groupes de massifs anciens se déroulent à l'Est, et qu'à l'Ouest une zone de dislocation récente (volcans) suit généralement la côte du Pacifique. Entre les ramifications des chaînes occidentales sont encadrés, au Nord comme au Sud de hauts plateaux.

Carte physique de l'Amérique.
Carte physique de l'Amérique.

Toutefois, la continuité est interrompue par la mer des Antilles, qui a de grandes profondeurs, et par les dépressions des isthmes américains : il s'en faut de peu qu'entre les deux parties de l'Amérique le lien soit purement insulaire, comme entre l'Asie et l'Australie.

C'est grâce à sa structure que l'Amérique a les plus grands bassins fluviaux du monde. La dissymétrie des pentes permet à des cours d'eau nés à de grandes distances de l'Atlantique d'apporter à cet Océan le tribut d'énormes surfaces. Au Nord se déroule, du Nord-Ouest au Sud-Est une zone lacustre, qui s'avance jusqu'à 41° de latitude. Comme la ceinture de lacs qui entoure la Baltique, elle correspond à la surface autrefois couverte par les glaciers. (V.-L.).

Petites Antilles.
Petites Antilles.

Cliquez sur les cartes pour les agrandir.



[Terre][Etats et territoires][Cartothèque][Atlas classique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.