.
-

Grisailles

Grisailles, peintures formées en quelque sorte d'une seule couleur blanche ou grise passant par tous les tons du blanc au noir; c'est une espèce de camaïeu. On peut citer comme des modèles de grisailles les magnifiques imitations de bas-reliefs qui décorent la voûte de la grande salle du Palais Brongniart, et dues à Meynier et Abel de Pujol.

On dit que des vitraux sont peints en grisaille, lorsqu'on ne s'est servi pour les sujets et ornements que de la seule teinte grise. Ils apparaissent dès le XIIIe siècle. Quelques-uns de ces vitraux ne sont composés que de lacis et d'ornements, parfois rehaussés de touches en couleur qui leur donnent une grande vivacité. Dans les hautes verrières des nefs et du haut choeur, les grands personnages se détachent souvent, comme à Reims, à Amiens et à Tournai, sur un fond en grisaille. Les églises de Bourges, de Rouen, de Fribourg, etc., en présentent aussi des exemples. 

Au XIVe siècle, après la découverte du jaune d'argent, les peintres verriers exécutèrent entièrement des vitraux en grisaille et or. Au XVe et à l'époque de la Renaissance, avec le perfectionnement de l'art du dessin, surgissent des vitraux à, grands sujets entièrement en grisaille : bien que la facture en soit souvent admirable, on doit reconnaître qu'ils sont naturellement froids; les grisailles offrent un bel aspect pour les ornements, lorsqu'elles sont légèrement rehaussées de couleurs.  (E. L.).

.


Dictionnaire Architecture, arts plastiques et arts divers
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.