.
-

Sordel

Sordel. - Troubadour qui a écrit en provençal, né à Goito (Mantouan) à la fin du XIIe siècle, mort après 1266. Il nous apparaît pour la première fois à Florence, dans une société peu recommandable de jongleurs; il passa ensuite au service du fameux Ezzelino III et d'Alberico da Romano, et c'est à leur instigation qu'il enleva (vers 1226) Cunizza, leur soeur, récemment mariée à Rizzardo di San Bonifacio, podestat de Vérone; mais ses amours avec Cunizza provoquèrent un tel scandale qu'il dut fuir la colère de ses anciens patrons (vers 1229). Il vécut de longues années en Provence, où il compta parmi ses protecteurs Blacas, puis Charles d'Anjou; en 1265, il suivit en Italie celui-ci, qui, après sa victoire, lui fit don de cinq châteaux dans les Abruzzes

Sordel est l'auteur d'un poème didactique (l'Ensenhamen d'onor), d'une trentaine de chansons d'amour assez banales, de quelques sirventès où la satire personnelle revêt une forme vraiment originale, et enfin de quelques sirventès historiques; le plus célèbre de ceux-ci est celui qu'il composa sur la mort de Blacas (1237) et on il invite les différents princes de la chrétienté à manger du coeur du héros. Peut-être est-ce à la singularité de cette pièce on au retentissement qu'avaient en ses aventures qu'il dut la popularité dont il jouit et. qui mêla vite mille légendes à sa biographie. C'est sans doute sous l'influence de ces légendes que Dante lui a fait, dans un passage célèbre de la Comédie (Purg., ch. VI et VII), la place d'honneur que l'on sait. (A. Jeanroy).



En bibliothèque - Les oeuvres de Sordel ont été publiées avec un grand soin par C. de Lollis dans la Romanische Bibliothek (Halle, 1896);  Diez, Leben und Werke der Troubadours. - lntrod. à l'édition citée.
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.