.
-

Bauhin (Jean), botaniste né à Bâle en 1541, mort en 1613 (La Renaissance), était fils d'un médecin, qui fut obligé de quitter la France pour avoir embrassé la religion réformée. Il enseigna d'abord la rhétorique à Bâle, puis fut nommé médecin d'Ulrich, duc de Wurtemberg-Montbéliard (1570), et vint séjourner auprès de ce prince à Montbéliard

Son principal ouvrage est l'Historia universalis plantarum, publiée après sa mort, à Yverdun, en 1650, 3 vol. in-fol., et qui fit longtemps autorité. On a encore de lui un Traité des animaux ayant ailes qui nuisent par leurs piqûres, etc., 1593, et plusieurs opuscules de botanique. Il était lié avec les principaux botanistes de son temps, Conrad Gessner, Fuchs, Dalechamps, etc. (La botanique à la Renaissance).

Bauhin (Gaspard), frère du précédent, né à Bâle en 1550, mort en 1624, fut professeur de langue grecque, puis de botanique et d'anatomie à Bâle. Son principal ouvrage est le Pinax theatri botanici, Bâle, 1671, in-4 : c'est un index des ouvrages de Théophraste, Dioscoride, Pline, etc., avec la synonymie des plantes, rangées dans un ordre méthodique; il mit 40 ans à le composer. 

On lui doit encore Theatrum anatomicum, Francfort, 1605, réimprimé avec de grandes additions en 1621. L'anatomie lui doit quelques découvertes, entre autres celle de la valvule placée entre l'iléon et le colon (valvule de Bauhin).

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.