.
-

Bâle
Bâle (en allemand Basel), Basilea en latin moderne, est une ville de Suisse, chef-lieu du canton de Bâle-Ville, située sur le Rhin, à l'endroit où il quitte la Suisse, et s'étend ur les deux rives du fleuve, formant le Petit Bâle (rive droite) et le Grand Bâle (rive gauche), reliés par trois ponts; l'un date de l'année 1226; les deux autres sont de construction récente. Essentiellement industriel et commerçant, Bâle est connu par les grandes fortunes particulières qu'il renferme. Elle a été au long de l'histoire le grand entrepôt du commerce entre l'Allemagne, la Suisse et la France. Sont nés à Bâle : les Bernoulli, Euler, Holbein, etc. Erasme y mourut.

Histoire.
Bâle a pour origine une forteresse bâtie par l'empereur Valentinien; elle fut dès le Ve siècle le siège d'un évêché qui devint fort puissant. Elle était ville impériale quand elle se réunit à la ligue helvétique en 1501. Il s'y tint de 1431 à1443 un célèbre concile pour la réforme du clergé et la réunion des Grecs; en 1438, il s'éleva un conflit entre ce concile et le pape Eugène IV, qui transféra l'assemblée à Ferrare; plusieurs prélats, restés à Bâle, élurent un antipape, Félix V. Ce concile n'est reçu de l'Église que jusqu à la 26e session, où commence le schisme. 

Plusieurs traités célèbres furent signés à Bâle : le 1er, en 1499, entré Maximilien l et les Suisses, mit fin à la guerre des Suisses avec la Confédération souabe; le 2e, le 5 avril 1795, entre la République française et la Prusse, détacha ce pays de la coalition contre la Francee; le 3e, le 22 juillet 1795, entre la France et l'Espagne, rendait à l'Espagne la frontière des Pyrénées et assurait à la France la partie occidentale de Saint-Domingue (Haïti).

Monuments.
Cette cité possède une université fondée en 1460 par le pape Pie II (qui fut la seule en Suisse jusqu'en 1833), et compte aussi un grand nombre d'édifices publics remarquables : l'église gothique de Sainte-Elisabeth, entièrement construite, avec le presbytère qui en dépend, des deniers d'un riche Bâlois; l'hôtel de ville, le musée qui possède entre autres plusieurs peintures de Holbein, le grand hôpital, et surtout  la cathédrale en grès rouge, dont une dépendance contient le musée du Moyen âge :

Le munster (cathédrale de Bâle). - Cette église, commencée dans le style byzantin, en 1010, par l'empereur Henri Il, consacrée en 1019, fut reconstruite, après un tremblement de terre, en 1356, dans le style gothique, et achevée en 1490. Les pierres que l'on a employées ont une couleur rougeâtre. La crypte située au-dessous du choeur appartient à la construction primitive. Il en est de même du portail du nord, dit de Saint-Gallus, décoré des statues du Christ, de saint Pierre, des Vierges folles et des Vierges sages. Le grand portail est surmonté de deux clochers, hauts de 66 et de 68 mètres. A l'intérieur on remarque : des fonts baptismaux en pierre; le tombeau d'Anne d'Autriche, femme de Rodolphe de Habsbourg; quatre colonnes formées de piliers détachés; des stalles et des rosaces sculptées en bois; un buffet d'orgues enrichi de peintures d'Holbein; une chaire d'un travàil délicat, datant de 1465. Du choeur, un escalier conduit à la Salle du concile, chambre basse à fenêtres gothiques, conservée telle qu'elle était au XVe siècle, et où se trouve une copie de la Danse macabre. Au midi du choeur est un cloître qui a servi de lieu de sépulture: on y voit les monuments funéraires des réformateurs Oecolampade, Grynoeus et Meyer. 
Aux abords de la ville, sur la route du Jura, l'on aperçoit le monument de Saint-Jacques exécuté par le sculpteur Schloeth et élevé en mémoire de la bataille qui eut lieu dans les environs, en 1444, entre les Suisses et les Armagnacs, commandés par le dauphin qui fut plus tard Louis XI.

Belle église du Munster, hôtel de ville, remparts. Université, fondée en 1459 (la seule de la Suisse jusqu'en 1833).  (GE. / B. / A19).

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006 - 2013. - Reproduction interdite.