.
-

Le langage des fleurs
Aperçu  A - B C  - G H  - M N - Z
Le langage des fleurs est langage symbolique dans lequel les fleurs, soit isolées, soit assemblées suivant un certain choix, servent à exprimer une pensée ou un sentiment. Ainsi, la rose blanche exprime l'amour; le lis, la pureté; le souci, le chagrin; le basilic, le mécontentement; une branche de myrte, tenue dans sa position naturelle, signifie je vous aime, tandis que, la fleur tournée vers la terre, elle veut dire je vous hais.  Le langage des fleurs était déjà employé dans l'Antiquité. Par exemple, l'iris, pour les Grecs, était le signe d'une bonne nouvelle, parce que la belle Iris était la messagère des dieux et apportait les bonnes nouvelles sur terre (Apanthomancie). Et l'on voit, dans la Bible, que l'épi de blé signifiait abondance et richesse, et que l'ivraie, qui empoisonne les moissons, était le symbole du vice. 

Les Chinois ont conservé un alphabet dont toutes les lettres ont la figure d'une fleur ou de sa racine. Pendant le Moyen âge, au temps de la chevalerie, le langage des fleurs fut fort à la mode. On s'en sert encore aujourd'hui en Orient, où l'on appelle Sélam un bouquet dont les fleurs sont disposées de manière à exprimer une pensée, un sentiment secret, soit en s'attachant à leur nom, soit en faisant allusion au caractère qu'on prête à chacune d'elles.
-


Que disent-elles? 
© Elsa Soucasse.

Le langage des fleurs, comme tout langage, est conventionnel, et on lui a aussi inventé une sorte de grammaire ou syntaxe, à laquelle deux règles ont présidé : les couleurs d'abord, ensuite les objets dont les fleurs se trouvent être les emblèmes. La rose, on l'a dit, est l'emblème de l'amour; le lis, de la pureté; la violette celui de l'humilité, de la modestie; la fleur d'oranger, de la virginité, etc. Et la liaison est absolument intime entre la signification emblématique des fleurs et celle de leurs couleurs.

Significations générales. 
Les fleurs se divisent tout d'abord en deux catégories, résultant de leurs parfums et de leurs couleurs. Celles qui ont les parfums les plus pénétrants, les plus capiteux et les couleurs les plus vives et les plus brillantes, ont les significations les plus ardentes. Les fleurs aux parfums doux et aux couleurs modestes expriment, au contraire, les sentiments tendres, pieux, respectueux ou douloureux.

De même que le blanc est la couleur de l'innocence, de la pureté, et le rouge celle de l'amour, le bleu est la couleur du tendre, celle des âmes délicates qui planent dans les régions élevées et gardent les souvenirs impérissables. Le violet, né du rouge et du bleu, de l'amour et du souvenir, est la fleur du culte, la couleur des veuves et des prélats. Le vert est l'espérance, couleur à la fois vive et tendre, couleur du renouveau, de la jeunesse et de l'avenir. Le jaune est la couleur de la joie, de la richesse, de l'or; c'est aussi celle du mariage, surtout du mariage malheureux. Le noir c'est le deuil, la tristesse, la mort, le néant. Le marron est la couleur du passé, exprimant aussi la défiance.

En sus des couleurs, il y a les nuances qui viennent varier le langage des fleurs  elles peuvent être de couleurs pâles, vives ou sombres. Voici les règles de la combinaison des couleurs et de leurs attributions, avec les nuances qui les modifient. C'est la clef du langage des fleurs :

Couleur fondamentale Rouge. (Signification emblématique  : Ardeur.) 

Nuances pâles : ardeur modérée, latente, pusillanime, capricieuse.
Nuances vives : ardeur exaltée, sublime, violente, audacieuse.
Nuances foncées : ardeur jalouse, constante, mêlée de tristesse.
Couleur fondamentale Violet. (Signification emblématique : Douleur.) 
Nuances pâles : douleur passée, oubliée, affaiblie, récemment calmée.
Nuances vives : douleur vive, inconsolable. 
Nuances foncées : douleur résignée, profonde, inoubliable.
Couleur fondamentale Bleu. (Signification emblématique : Tendresse.)
Nuances pâles : tendresse inavouée, discrète, idéale, confiante. 
Nuances vives : tendresse vive, passionnée, rayonnante, déclarée.
Nuances foncées : tendresse défaillante, douloureuse, du souvenir.
Couleur fondamentale Vert. (Signification emblématique Espérance.) 
Nuances pâles : espérance fragile, naissante, lointaine. 
Nuances vives : espérance robuste, confiante, avouée, soutenue.
Nuances foncées : espérance secrète, douloureuse, évanouie. 
Couleur fondamentale Jaune. (Signification emblématique : Joie, Bonheur.)
Nuances pâles : joie tendre, délicate; bonheur calme, nouveau. 
Nuances vives : joie ardente, affectueuse; bonheur complet, constant. Nuances foncées : joie affaiblie, secrète; bonheur troublé, menacé.


Couleur fondamentale Marron. (Signification emblématique : Défiance.)

Nuances pâles : défiance rassurée, sans objet. 
Nuances vives : défiance jalouse, violente. 
Nuances foncées : défiance secrète, douloureuse.
Nous ne pourrions donner ici la signification de toutes les fleurs, qui sont innombrables; mais on trouvera dans les tableaux  synoptiques [A - B], [C  - G], [H  - M] et [N - Z] les principales, celles que l'on rencontre le plus aisément et qui peuvent être utilisées.

En bibliothèque - Ch. de Latour, Le Langage des fleurs, Paris, 1844.
.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004 - 2006. - Reproduction interdite.