.
-

La Locride

La Locride est un pays de la Grèce antique. Les Locriens, que l'on considérait comme descendants des Lélèges, avaient occupé la zone montagneuse entre les golfes Maliaque et de Corinthe; l'invasion des Phocidiens et des Doriens les avait coupés en trois tronçons : Locriens orientaux, Epicnémidiens et Opuntiens sur la mer d'Eubée, Locriens Oxoles sur le golfe de Crisa. Les premiers habitaient une étroite bande de terre; le long du rivage; entre le défilé des Thermopyles et l'embouchure du Céphise. Les Epicnémidiens établis au pied du mont Cnemis qui les séparait de la Phocide (vallée du Céphise) possédaient Alpenus; Nicée, Scarphée, Thronium, Cnémis, et vers l'intérieur, Tarphé, Augeiae; le territoire phocidien de Daphnus les séparait des Opuntiens ayant pour cités; dans l'intérieur, Calliarus, Naryx, Corseia; sur le rivage, Alope, Cynus, Opus (ou Oponte), Halae, Laryimna, cette dernière plus tard conquise par les Béotiens; dans le golfe Opuntien était la petite île d'Atalante. Nous ne voyons pas que jamais on ait fait de distinction politique entre les Locriens Epicnémidiens et Opuntiens : Ils formaient un peuple unique. Dans l'Iliade, ils ont pour chef Ajax, fils d'Oïlée; ils auraient amené sur 40 navires les contingents des cités de Cynus, Opus, Calliarus, Besa; Scarphée, Augeiae, Tarphè, Thronium. Plus tard Opus fut leur capitale commune. Dans les guerre médiques ils armèrent sept vaisseaux et combattirent aux Thermopyles; dans celles du Péloponnèse, ils furent alliés de Sparte.

Les Locriens Ozoles ou occidentaux habitaient le long du golfe de Corinthe entre l'Etolie et la Phocide; un territoire sauvage et improductif couvert par les contreforts du Parnasse et du Corax depuis Crisa Jusqu'au promontoire Antirrhium. C'était un peuple barbare, comme les Etoliens, et qui ne joua aucun rôle notable dans l'histoire. Leur seule ville était Amphissa, sans compter Naupacte qui leur fut enlevée de bonne heure; leurs autres bourgades étaient Molycréia, Oeneon, Anticyra, Eupalium, Èrythrae, Tolophon, Hessus, Ipnus, Chalaeum, Oeanthe, Aegitium, Crocyleium, Olpae, Hyle, Myonia, etc. Leur nom d'Ozoles paraît signifier « puants »; on l'attribue soit à une source où le centaure Nessus aurait été brûlé, soit aux asphodèles qui pullulent dans le pays, soit aux peaux de bêtes non travaillées dont se vêtaient Locriens occidentaux.

Aujourd'hui le nom de Locride (Lokris) est donné à un arrondissement de la province de Phthiotide et Phocide; elle correspond à peu près à l'ancien territoire des Locriens orientaux, comprenant, outre Atalante, son chef-lieu; Larymna, Naepelli, Daphnis, Thronion, Thermopylae, Drymia, Elatia. Elle s'étend jusque dans lavallée du Céphise (Mavronéro) et au lac Copaïs. (A.-M. B.).

.


Dictionnaire Territoires et lieux d'Histoire
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.