.
-

Les Lombards
Les Lombards ou Longobards (en italien, Longobardi ou Langobardi), de l'allemand lang+bart = longue barbe) étaient un peuple germanique, qui allait fonder dans le Nord de l'Italie une monarchie détruite par Charlemagne. Les Lombards n'ont eu qu'une histoire très obscure jusqu'au jour où commencent leurs relations avec les Francs. Certains historiens les signalent au Ier siècle de notre ère; d'autres reculent leur apparition au règne de Gratien, en 379, et l'on ne sait s'il s'agit véritablement d'eux dans les passages de Ptolémée, de Tacite et de Strabon où figure leur nom. 

C'est sous leur huitième roi, Vacon, qu'ils se rapprochèrent des Francs, avec lesquels ils avaient peut-être quelque lien d'ancienne parenté. Etablis d'abord entre l'Elbe et l'Oder, les Lombards étaient descendus vers le Sud, et, au commencement du VIe siècle, ils s'emparèrent de la Pannonie et du Norique, que Justinien accepta de leur concéder (526). Dans la guerre des Goths, leur roi Audoin envoyait à Narsès des renforts importants. En 568, Alboin, fils d'Audoin, dont l'une des deux femmes fut Clodosvinde, fille de Clotaire Ier, descendit en Italie, s'empara de Milan et de Pavie (572), après avoir soumis une partie de l'Emilie, la Toscane, l'Ombrie et le duché de Bénévent. Il mourut. en 573. Les ducs lombards lui élurent un successeur en la personne de Cléphis,qui régna dix-huit mois et ft remplacé par son fils Autharis, après un interrègne de dix ans, pendant lequel les trente ducs continuèrent la dévastation de l'Italie. Théodelinde, veuve d'Autharis, fille du duc de Bavière Garibald. parvint à éloigner les Francs du nouveau royaume. En 591, Agilulphe épouse Théodelinde, qui était catholique et le fait renoncer à l'arianisme, vers 602 : il est proclamé roi et soutient de longues guerres contre les empereurs byzantins Maurice, Phocas et Héraclius. On conserve sa couronne, la célèbre couronne de fer, dans le trésor de l'église de Monza. 

Son fils Adoald (615-625) fut détrôné, après la mort de Théodelinde, par son beau-frère Arioald, duc de Turin, qui eut lui-même pour successeur l'un des plus grands rois lombards, Rotharis. duc de Brescia (636-652). Ce fut ce dernier qui, après avoir enlevé aux Grecs leurs dernières possessions d'Italie (641). fit rédiger pour la première fois les lois de son peuple (643). Pertharite et Godebert, neveux de Théodelinde, ne parvinrent pas à s'entendre pour le partage des Etats de leur père Aribert (661), et Godebert appela à son secours Grimoald, duc de Bénévent, qui l'assassina et emprisonna la famille de Pertharite réfugié en Pannonie. A la mort de Grimoald (671), Pertharite, qui avait fait une tentative infructueuse pour rentrer en Italie avec l'aide de Clotaire III (665), parvint à remonter sur le trône et se fit remarquer par la sagesse de son administration.  Son fils Cunibert, dont Paul Diacre loue le caractère, lui succéda en 686. Liutpert, fils de Cunibert, fut détrôné, après huit mois de règne, par Ragimbert, duc de Turin, dont le fils, Aribert II (701), fit périr toute la famille d'Ansprand, tuteur de Luitpert, à l'exception de Luitprand.

Celui-ci ceignit la couronne en 712, et son long règne est l'un des plus glorieux de la dynastie lombarde. Liutprand mourut au commencenent de l'année 744, laissant le trône à son neveu Hildebrand, qui dut, quelques mois après, le céder à Ratchis, duc de Frioul. Ratchis, séduit par l'éloquence du pape Zacharie, se retira. l'abbaye du Mont-Cassin, en 749. Son frère Astolphe s'emparait, en 752, de Ravenne et de la Pentapole. Deux fois il tenta de mettre la main sur Rome, deux fois il fut arrêté par Pépin. Cette rivalité avec Ronce devait perdre le royaume lombard. A la mort d'Astolphe Ratchis essaye de reprendre le pouvoir; mais le pape Etienne l'oblige à rentrer au Mont-Cassin. Didier, duc d'lstrie, avait été proclamé roi en 756. En 772, il commet l'erreur de braver le pape Adrien, qui appelle Charlemagne, en Italie. Charlemagne assiège et prend Pavie (774), s'empare de Didier et de sa famille. Didier termina ses jours dans le monastère de Corbie. Ainsi finit le royaume lombard, qui avait duré un peu plus de deux siècles. (NLI).

.


[Histoire politique][Biographies][Cartothèque]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.