.
-

Calabre, l'ancien Brutium et partie de la Lucanie, forme comme une presqu'île que borne au Nord la Basilicate; 260 km sur 80. La Calabre est traversée par l'Apennin et arrosée par le Crati et le Lao. Climat très chaud dans les plaines et lieux bas; grande fertilité. Effroyables tremblements de terre, notamment en 1783.

On nomma d'abord Calabri les peuples qui habitaient la partie de l'Iapygie située entre les Salentini à l'Est et les Peucetini à l'Ouest (ch.-I., Brundusium); puis, quand l'Italie fut divisée en 11 régions, au Ier siècle de l'empire, on appela Calabrie l'Iapygie entière (Salentini, Calabri, Peucetini, Messapii), moins quelques cantons à l'Ouest. La Calabre reçut de bonne heure des colonies grecques. Elle fut soumise par les Romains l'an 260 av. J.-C. Après la dissolution de leur empire, elle tomba au pouvoir des Wisigoths, puis des Sarrasins, et enfin (vers 1130) des Normands, qui en firent une province du royaume de Naples. On en fit ensuite trois provinces de ce même royaume : 

1° Calabre Citérieure, au Nord; Cosenza

2° Calabre ultérieure première au Sud,  Reggio; 

3° Calabre ultérieure seconde, entre les deux précédente, Catanzaro. 

.


Dictionnaire Territoires et lieux d'Histoire
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.