.
-

Radagaise, chef barbare, que la chronique du comte Marcellin qualifie Scythe et que Paul Diacre appelle roi des Goths. En 406 il rassembla une armée considérable de barbares, et, des contrées du haut Danube, envahit l'Italie et menaça Rome. Son approche fut le signal d'un réveil du paganisme : les païens reprochaient aux chrétiens d'avoir, par la destruction des autels, provoqué la vengeance des dieux, et attiré ce fléau sur l'Italie. Mais Stilicon gagna à la cause de l'Empire deux rois goths, Huldin et Sarus. Radagaise dut se retirer dans les monts Fesulani, près de Florence, où il fut cerné. La faim et la soif décimèrent ses troupes. Radagaise voulut s'enfuir et traverser les lignes ennemies; il fut saisi, enchaîné et eut la tête tranchée. Une partie de ces soldats furent vendus comme esclaves; les autres se mirent à la solde de l'Empire. (M. Prou).
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.