.
-

Manlius Capitolinus (Marcus), d'une illustre famille patricienne de Rome, fut consul en 392 av. J. C. Il se renferma dans le Capitole pour le défendre contre les Gaulois en 390. Averti dans son sommeil par les oies sacrées de Junon de l'assaut livré par les ennemis, il les repoussa et mérita le surnom de Capitolinus. Accusé plus tard d'aspirer à la tyrannie, il se fit absoudre une première fois en montrant le Capitole dont il avait été le sauveur; mais il succomba dans une seconde accusation, et fut précipité du haut de la roche Tarpéienne, en 384.
Manlius Torquatus (Titus) était fils de T. Manlius Capitolinus, qui avait été dictateur en 363 av. J.-C., et surnommé Imperiosus, pour avoir, excité un soulèvement général par ses violences. Son père, qui le retenait dans une ferme à la campagne, parce qu'il avait de la difficulté à parler, ayant été accusé d'abus d'autorité pendant sa dictature et de dureté envers son fils, celui-ci se rendit à Rome, et força, un poignard à la main, le tribun du peuple M. Pomponius, auteur de l'accusation, de s'en désister. Nommé tribun militaire, la même année 362, il tua, dans un combat singulier, un Gaulois d'une taille extraordinaire, qui avait délié le Romain le plus courageux. Comme il avait enlevé le collier du Gaulois, et l'avait mis autour de son cou, l'armée lui donna le surnom de Torquatus, de Torques, c. à d. collier. Dans son troisième consulat, il lit mettre à mort son fils pour avoir tué, en combattant contre son ordre, un des chefs des Latins.
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.