.
-

Broussais (Victor) médecin né à Saint-Malo en 1772, mort à Paris en 1838, fut élève de Bichat et de Pinel. D'abord médecin aux armées, il fit en cette qualité toutes les campagnes de la République et de l'Empire. Rentré en France en 1814, il fut nommé médecin ordinaire, puis médecin en chef du Val-de-Grâce. Déjà en 1808 il avait publié une Histoire des phlegmasies chroniques, dans laquelle il combattait le système médical alors universellement adopté : en 1817, il fit paraître son Examen des doctrines médicales, ouvrage où il critiquait vivement les doctrines reçues et qui opéra une révolution dans l'école. Il le fit bientôt suivre des Annales de la médecine physiologique, revue périodique, du Traité de Physiologie pathologique, 1825, et du Traité sur l'irritation et la folie, 1828. 

Après 1830, Victor Broussais fut nommé professeur de pathologie à la Faculté de médecine et inspecteur du service de santé; il devint membre de l'Académie des sciences morales et politiques lors de son rétablissement (1832). 

Victor Broussais expliquait tous les phénomènes pathologiques par l'irritation et l'inflammation des tissus, surtout de ceux du canal intestinal, et préconisait le traitement antiphlogistique; mais on l'accusé d'avoir professé un système exclusif et d'avoir abusé de la saignée. Dans ses dernières années, il adopta les opinions du Dr Gall et les défendit avec la même chaleur qu'il avait mise à défendre son propre système. Il fut, en outre, un des plus ardents adversaires des doctrines psychologiques et spiritualistes. Un monument lui a été érigé en 1841 au Val-de-Grâce.

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.