.
-

Guillaume de Poitiers

Guillaume de Poitiers est un chroniqueur du XIe siècle né à Préaux, près de Pont-Audemer (Eure), vers 1020, d'une famille puissante du pays. Il va d'abord étudier à Poitiers; de retour en Normandie. Il semble avoir accompagné Guillaume le Conquérant dans l'expédition d'Angleterre en 1066, comme soldat ou comme chapelain. 

ll vécut ensuite à Lisieux et entre dans les ordres pour devenirchapelain du duc Guillaume, puis archidiacre de Lisieux, sous les évêques Hugues et Gilbert; favori de ce dernier prélat, il passe sa vie en doctes entretiens. 

Un fragment curieux sur la mort de Guillaume, traduit dans la chronique de Stow, lui est attribué à tort; il semble cependant avoir survécu à ce prince. Il est le plus ancien historien de la conquête normande. 

On a de lui est une biographie de Guillaume le Conquérant, écrite vraisemblablement après la mort de ce prince, et qui ne fut jamais terminée. Orderic dit qu'elle s'arrêtait à l'an 1071. 

Les manuscrits subsistants sont même incomplets du début. L'ouvrage est important pour l'histoire du XIe siècle: l'auteur était à même d'être bien informé et avait assisté à quelques-uns des événements qu'il raconte. Il a été employé par Orderic Vital qui donne dans son Histoire ecclésiastique.

Guillaume de Poitiers  ou Guillaume IX d'Aquitaine (1072-1126) est un comte de Poitou et duc d'Aquitaine. Il peut être regardé comme le plus ancien troubadour. C'était un prince cruel et débauché, qui prenait plaisir à piller les abbayes et les monastères. 
« L'évêque de Poitiers, Pierre II, avec cette généreuse fermeté que déploya souvent le clergé dans le Moyen Age, le réprimandait un jour dans l'église, et commençait contre lui la formule dexcommunication. Le comte tire son épée et veut frapper le prélat. L'évêque demande un moment de répit, se recueille, et, d'une voix forte achève l'anathème : « Frappe maintenant, dit-il, je suis prêt. - Non, dit le comte; je ne veux pas maintenant, parce que je vous enverrais en paradis. » (Villemain).
Guillaume s'amenda enfin et se rendit à la croisade en 1101, après avoir adressé à son pays un chant d'adieu (ci-dessous). Ses poésies, gracieuses, faciles, recèlent déjà en germe toutes les qualités qui distinguent la muse languedocienne.
-
Chant de Guillaume de Poitiers partant pour la Terre Sainte

«  Je veux faire un chant, et je prendrai pour sujet ce qui cause ma peine ; je ne serai plus aattaché au Poitou ni au, Limousin.

Je m'en irai en exil outre-mer;  je laisserai mon fils en guerre dans la crainte et dans le péril; et ses voisins l'inquiéteront.

Il m'en coûte de quitter la seigneurie de Poitou; je laisse à la garde de Foulques d'Anjou ma terre et mon jeune cousin.

Si Foulques d'Anjou et le roi de qui je relève ne lui prêtent assistance, la plupart des seigneurs qui verront un faible jouvenceau ne manqueront pas de lui nuire

S'il n'est très sage et vaillant, les traîtres Gascons et les Angevins l'auront bientôt renversé, quand je serai éloigné de vous.

Fidèle à l'honneur et à la bravoure, je me sépare de vous; je vais outre-mer, au lieu où les pèlerins implorent leur pardon.

Adieu, brillants tournois! adieu, grandeur et magnificence, et tout ce qui attachait mon coeur! Rien ne m'arrête; je vais aux champs où Dieu promet la rémission de nos péchés.

Pardonnez-moi, vous tous mes compagnons, si je vous ai offensés; j'implore mon pardon! j'offre mon repentir à Jésus, maître du ciel, je lui adresse à la fois ma prière et en roman et en latin.

Trop longtemps je me suis abandonné aux distractions mondaines; mais la voix du Seigneur se fait entendre; il faut comparaître à son tribunal; je succombe sous le poids de mes iniquités.

O mes amis! quand je serai en présence de la mort, venez tous auprès de moi ; accordez-moi vos regrets et vos encouragements. Hélas! j'aimai toujours la joie et les plaisirs, soit quand j'étais chez moi, soit quand j'en étais éloigné.

J'abandonne donc joie et plaisirs, le vair, le gris et le sambellin [= habillement des barons]. » (Guillaume de Poitiers).

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004 - 2015. - Reproduction interdite.