.
-

Cherubini

Cherubini (Laerzio). - Historien religieux italien, né à Norcio, dans le duché de Spolète, en Ombrie, au XVIe siècle, mort vers 1626. Il réunit en un vaste Corpus les constitutions, bulles et décrets des papes, depuis Léon Ier. La première édition en fut donnée sous le titre, qui lui est resté, de Bullarium magnum (Rome, 1586, in-fol.); la troisième est déjà quadruple : Bullarium romanum novissimum (Rome, 1638, 4 vol. in-fol.) ; celles du XVIIIe siècle sont très considérables : en 1745, le Bullarium se compose de 13 tomes en 28 vol. in-fol.; en 1747, de 19 tomes en 11 vol. in-fol.; à chaque pape il s'augmente, selon l'importance du règne, d'un certain nombre de pages. (R. G.).
Cherubini (Maria Luigi Carlo Zenobin SaIvatore). - Compositeur né à Florence le 8 septembre 1760 ou le 14 septembre de la même année, d'après deux indications contradictoires qui émanent d'ailleurs de lui, mort à Paris le 15 mars 1842. Son père était Maestro al cembalo au théâtre de la Pergola. Il commença la musique à cinq ans et demi environ, fit de l'harmonie à neuf ans avec les deux Felici. A treize ans, il écrivait une messe et un intermède. Peu après, il donnait deux autres messes à quatre voix et orchestre, différents morceaux religieux, une cantate, plusieurs opéras. Il continuait cependant ses études théoriques, et, en 1777, grâce à une bourse que lui accorda le grand-duc de Toscane, Léopold II, il alla travailler avec Sarti, à Bologne. Jusqu'en 1780, il étudia assidûment, composant des antiennes et motets pour s'exercer an style ancien. En 1780, il fit jouer un opéra, il Quinto Fabio, en commença un autre en 1781, mais renonça à l'achever. 1782 vit naître Armida, Adriano in Siria, etc., des airs, nocturnes, mélodies.
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.