.
-

Chapitre

Chapitre, assemblée des moines d'un couvent, réunis autrefois tous les jours pour entendre la lecture d'un chapitre de leur règle; assemblée de chanoines d'une église collégiale ou cathédrale, rappelant le presbyterium ou ancien conseil de l'évêque, sans l'avis duquel il ne faisait rien d'important dans le gouvernement de son église. Les Chapitres clos (Capitula clausa), c.-à-d. composés d'un nombre de membres déterminé, ne sont pas antérieurs au XIVe siècle; on voulut échapper par cette mesure aux intrigues et aux sollicitations des princes, ainsi que régler la répartition des prébendes. 

Jusqu'au concile de Trente, on admit parfois des laïques dans les chapitres. Les chapitres jouissaient jadis de grands privilèges; ils échappaient souvent à la juridiction épiscopale, ne relevaient que du métropolitain ou même du pape, disposaient de leur temporel, et se recrutaient eux-mêmes. Le Concordat de 1516 leur enleva l'élection des évêques, qu'ils possédaient en France depuis le temps de Louis IX. A la Révolution, les chapitres des ordres religieux et ceux des collégiales, excepté le chapitre de Saint-Denis, ont été supprimés en France; il n'y a plus que des chapitres de cathédrales, mais privés de tout droit d'élection.

C'est le chapitre de l'église cathédrale qui gouverne le diocèse pendant la vacance du siège épiscopal : il peut alors accorder, limiter et révoquer les permissions des confesseurs, approuver les prédicateurs, permettre des quêtes, nommer aux cures, faire des ordonnances sur les fêtes et les jeûnes, en un mot, exercer tous les droits de la juridiction épiscopale, et même, en cas de nécessité pressante, innover dans la discipline du diocèse et accorder des indulgences; mais il ne peut conférer les ordres à donner la confirmation. (B.).

.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2013. - Reproduction interdite.