.
-

Les planètes telluriques


Aperçu
Le groupe des planètes telluriques du Système solaire rassemble la Terre, comme l'appellation le suggère (tellus = terre, en latin) et de deux autres planètes de tailles à peu près similaires, et qui partagent avec elle un grand nombre de caractéristiques : Vénus et Mars. Elles ont, en particulier, une taille et une masse assez similaires, ce qui en fait un premier point par lequel elles s'opposent aux planètes géantes. La Terre et Vénus, par exemple, sont environ 1000 fois plus petites en masse que Jupiter
Note : Bien que Mercure soit ordinairement rangée parmi les planètes telluriques, ces caractères physiques nous ont porté, dans ce site, à l'envisager plutôt comme une planète naine.
Les planètes telluriques sont des corps essentiellement rocheux, pourvus d'une atmosphère, au rôle sans doute important, mais qui ne représente qu'une région peu étendue. Et là encore, elles s'opposent aux planètes géantes où les proportions entre les deux éléments sont grossièrement inversées. 

Dernier point : les planètes telluriques circulent sur des orbites relativement proches, toutes situées dans la région interne du Système solaire, et sont clairement séparées, pour ceci aussi, des planètes géantes qui évoluent à des distances sensiblement plus importantes du Soleil.


Inventaire
Vénus - Circulant entre Mercure et la Terre, Vénus est la planète tellurique la plus proche du Soleil. Un peu plus petite que la Terre, Vénus possède une atmosphère nuageuse principalement composée de gaz carbonique, extrêmement épaisse. Les nuages d'acide sulfurique qui évoluent à très haute altitude masquent complètement la planète. Sur Vénus, un effet de serre intense piège la chaleur du Soleil. La température au sol atteint ainsi les 480°C.

La Terre - Vue de l'espace, notre planète, la Terre, ressemble une grosse bille blanche et bleue. Des couleurs dues à une fine atmosphère chargée de nuages et à des océans. Elle se situe entre Vénus et Mars, les deux autres planètes telluriques. La Terre possède surface très jeune. Cela est dû au renouvellement permanent de sa croûte par trois éléments uniques : un fractionnement en plaques (plaques tectoniques) de son enveloppe externe, qui sont mobiles les unes par rapport aux autres, l'abondance d'eau à l'état liquide, et la présence d'organismes vivants.

Mars est la dernière des trois planètes telluriques du Système solaire. C'est la plus petite et la plus éloignée du Soleil. Elle partage également nombre de caractéristiques avec les petites planètes, parmi lesquelles ont pourrait aussi la ranger. Surnommée la planète rouge, Mars doit sa couleur dominante de rouille à la présence à sa surface de nombreuses roches riches en fer oxydé. Son atmosphère est très ténue, mais est le siège de phénomènes atmosphériques comparables à ceux que l'on observe sur la Terre (vents, nuages...). Les pôles sont recouverts de calottes blanches composées, comme sur Terre, de glace.

Des évolutions divergentes.
Bien que Vénus, la Terre et Mars orbitent à peu près dans la même zone intérieure autour du Soleil, qu'elles aient des diamètres relativement proches, et qu'elles soit composées à peu près du même mélange chimique de silicates et de métaux, elles offrent aujourd'hui des conditions très différentes à leur surface. Vénus est devenue chaude et sèche, Mars est devenue froide et sèche, et seule la Terre s'est retrouvée avec ce que nous considérons comme un climat hospitalier.

On a identifié les principaux facteurs susceptibles d'expliquer des évolutions si différentes (différences dans l'énergie reçue du soleil, différences de taille et donc de gravité, effet de serre), mais les mécanismes qui ont lancé les trois planètes sur des devenirs aussi différents ne sont pas encore suffisamment compris. La Terre a-t-elle déjà été menacée d'un destin similaireà celui de Vénus ou de Mars? Pourrait-elle encore être détourné vers l'une de ces voies, peut-être en raison du stress sur l'atmosphère généré par les rejets dans l'atmosphères provoqués par l'activité humaine? 

Il a parfois été suggéré que si nous comprenions mieux l'évolution de Mars et de Vénus, nous pourrions éventuellement inverser leur évolution et restaurer des environnements plus terrestres. Bien qu'il semble peu probable que les humains puissent jamais transformer Mars ou Vénus en une réplique de la Terre, la prise en compte de ces possibilités est une partie utile de notre quête plus générale pour comprendre le délicat équilibre environnemental qui distingue notre planète de ses deux voisines. 

Caractéristiques
Vénus
La Terre
Mars
Demi-grand axe (UA)1
0,723
1
1,524
Excentricité
0,0068
0,0167
0,0934
Inclinaison sur l'écliptique
3° 24'
0
1° 51'
Période sidérale (jours)
224,70
365,26
686,98
Période synodique (jours)
583,928
-
779,94
Vitesse orbitale (km/s)
35
30
24
Rayon équatorial
6 050
6378
3398
Applatissement
0,0
0,003353
0,005
Masse (Terre = 1)2
0,816
1
0,108
Densité (eau = 1)3
5,25
5,52
3,96
Gravité (Terre = 1)4
0,88
1
0,37
Période de rotation
243 jours
23 h 56 mn
24 h 37 mn
Inclinaison de l'axe
23,5°
24°
1 1 UA = 149,6 millions de kilomètres,
2 masse de la Terre = 5,98. 1024 kg,
3 Densité de l'eau = 1g/cm3,
4 Gravité à la surface de la Terre = 9,81 m/s².
.


[Constellations][Système solaire][Les mots de la matière]
[Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004 - 2022. - Reproduction interdite.