.
-

Les langues > Indo-européen > langues iraniennes
La langue ossète
La langue ossète appartient à la branche iranienne des langues indo-européennes. À ce titre, elle est étroitement liée au persan, au kurde et au pachto. On estime généralement que le nombre de locuteurs de l'ossète est d'environ 500 000 à 700 000 personnes. La majorité des locuteurs d'ossète résident en Ossétie du Nord-Alanie, une république autonome en Russie, ainsi qu'en Ossétie du Sud, une région séparatiste faisant partie de la Géorgie. Il y a aussi une diaspora ossète dans d'autres régions de la Russie et du monde, ce qui contribue également au nombre total de locuteurs.

Grammaire de l'ossète.
Comme beaucoup de langues indo-europ√©ennes, l'oss√®te utilise un syst√®me de d√©clinaison pour les noms, les adjectifs et les pronoms (autrement dit, les mots changent leur forme en fonction de leur r√īle grammatical dans une phrase). La conjugaison, assez riche en temps, emploie les verbes auxiliaires; elle a 4 modes diff√©rents de n√©gation, et exprime les rapports des noms √† l'aide de pr√©positions qui les suivent ou les pr√©c√®dent. La prononciation est gutturale et sifflante.  L'oss√®te poss√®de un vocabulaireinfluenc√© par les langues et les cultures avec lesquelles elle a √©t√© en contact au fil du temps, notamment les langues iraniennes, les langues caucasiennes et le russe. 

Phonologie et phonétique de l'ossète.
L'oss√®te poss√®de un syst√®me vocalique relativement riche, comprenant un ensemble de voyelles simples et doubles.  Il existe plusieurs voyelles simples, telles que /a/, /√¶/, /e/, /i/, /o/, /u/.  En plus des voyelles simples, il existe des voyelles doubles ou longues, qui sont souvent des voyelles courtes suivies d'un /j/ ou d'un /w/ semi-consonantique. L'oss√®de poss√®de une gamme de consonnes occlusives, fricatives, affriqu√©es et liquides. Les consonnes peuvent √™tre simples ou g√©min√©es (doubles). Cette langue est remarquable pour avoir conserv√© des s√©ries de consonnes palatales et v√©laris√©es, h√©rit√©es du proto-indo-europ√©en.

L'accent tonique en oss√®te peut varier selon le dialecte et la position dans le mot. Dans certains dialectes, l'accent peut √™tre fixe sur la premi√®re syllabe des mots, tandis que dans d'autres, il peut √™tre mobile ou suivre des sch√©mas plus complexes.  Contrairement √† certaines langues voisines, l'oss√®te est g√©n√©ralement consid√©r√© comme une langue √† accent tonique plut√īt qu'une langue tonale, (le ton n'est pas phon√©mique et ne distingue pas le sens des mots). Les mots oss√®tes suivent g√©n√©ralement une structure syllabique relativement simple, avec une pr√©dominance de syllabes ouvertes (CV).

Histoire de l'ossète.
Les origines de la langue oss√®te  origines remontent aux tribus iraniennes qui ont migr√© dans le Caucase au cours de l'Antiquit√©. √Ä mesure que ces tribus se sont √©tablies dans la r√©gion, elles ont d√©velopp√© une langue distincte qui a √©volu√© pour devenir l'oss√®te moderne. Au fil des si√®cles, l'oss√®te a √©t√© influenc√© par les langues et les cultures avec lesquelles il est entr√© en contact, notamment les langues caucasiennes voisines, ainsi que le le russe, le persan et le turc. Ces influences ont contribu√© √† enrichir le vocabulaire et la structure grammaticale de la langue.

Traditionnellement, l'ossète était écrit en utilisant des alphabets adaptés de l'alphabet grec et de l'alphabet géorgien. Cependant, au XIXe siècle, avec l'expansion de l'influence russe dans la région, l'alphabet cyrillique a été introduit pour écrire l'ossète, et il est devenu l'alphabet standard utilisé pour cette langue (bien que dans certains contextes, notamment en Ossétie du Sud, elle puisse également être écrite en utilisant l'alphabet latin). Pendant la période soviétique, la langue ossète a bénéficié d'une certaine reconnaissance et de soutien en tant que langue minoritaire. Des écoles et des institutions éducatives ont été établies pour enseigner cette ossète, et des efforts ont été déployés pour la maintenir et la promouvoir.

Les conflits et les tensions politiques dans la région du Caucase, en particulier la guerre en Ossétie du Sud en 2008, ont eu un impact sur la langue et la culture ossètes. De nombreux Ossètes ont été contraints de quitter leur terre natale, contribuant à une diaspora ossète dans d'autres régions de la Russie et du monde.

Les dialectes de l'ossète.
Il existe deux principaux dialectes de l'ossète : le digor, parlé principalement dans le nord de l'Ossétie, et le iron, parlé principalement dans le sud. Bien que ces dialectes soient mutuellement intelligibles, ils présentent néanmoins des différences phonétiques, lexicales et grammaticales. Il existe d'autres sous-dialectes et variantes régionaux de l'ossète, en particulier dans les zones rurales. Les différences entre ces dialectes peuvent concerner des variations phonétiques, lexicales et grammaticales.
-

Dialecte
Aire géographique
Caractéristiques
Digor Nord de l'Ossétie Prédominant dans les régions du nord de l'Ossétie. Influence linguistique plus forte du géorgien et du russe. Présente des traits distincts dans la phonologie et la grammaire.

Iron
Sud de l'Ossétie Prédominant dans les régions du sud de l'Ossétie. Influence linguistique plus forte du persan et du turc. Présente des traits distincts dans la phonologie et la grammaire.
Kudar Village de Kudarov Variante du digor parlée dans le village de Kudarov,
Ossétie du Nord avec des caractéristiques distinctes.
Tual Village de Tual Variante du digor parlée dans le village de Tual,
Oss√©tie du Nord  avec des caract√©ristiques distinctes.

La littérature ossète.
La littérature ossète, bien que moins connue que celle d'autres cultures plus largement diffusées, a une histoire riche et variée. Avant l'avènement de l'écriture, la culture ossète avait une forte tradition de poésie épique et de contes transmis oralement. Ces récits, souvent centrés sur des héros légendaires et des événements historiques, étaient chantés ou récités lors de diverses occasions sociales et cérémonielles. Avec l'introduction de l'alphabet cyrillique pour écrire l'ossète au cours des XIXe et XXe siècles, la littérature ossète a commencé à être formalisée et écrite. Des écrivains et des poètes ossètes ont commencé à composer des oeuvres littéraires dans leur langue maternelle.

La litt√©rature oss√®te aborde une gamme diversifi√©e de th√®mes, notamment l'histoire, la culture, la nature, les valeurs traditionnelles, ainsi que des sujets contemporains et universels. Les genres litt√©raires populaires se d√©ploient dans la po√©sie, le roman, la nouvelle, le th√©√Ętre et la critique litt√©raire. Plusieurs √©crivains et po√®tes oss√®tes ont laiss√© leur empreinte dans la litt√©rature mondiale. Parmi eux, on peut citer Kosta Khetagurov, consid√©r√© comme le fondateur de la litt√©rature oss√®te moderne, et Valery Gergiev, un po√®te contemporain dont les oeuvres abordent les th√®mes de la tradition, de l'identit√© et de la condition humaine.

Malgré les défis liés à la promotion et à la préservation de la langue et de la culture ossètes, des efforts continus sont déployés pour soutenir et encourager la littérature ossète. Des maisons d'édition, des institutions culturelles et des initiatives communautaires travaillent à la publication, à la diffusion et à la préservation des oeuvres littéraires ossètes.

.


[Histoire culturelle][Grammaire][Littťratures]
[Aide][Recherche sur Internet]

¬© Serge Jodra, 2008 - 2024. - Reproduction interdite.