.
-

Dorval

Marie Thomase Amélie Delaunay, épouse Allan-Dorval est une actrice française, née à Lorient le 7 janvier 1798, morte à Paris le 20 mai 1849. Fille d'obscurs comédiens, orpheline à quinze ans, mariée à seize, veuve à vingt ans, elle courut la province, tantôt à Lille, tantôt à Bayonne, tantôt à Strasbourg, jusqu'en 1818, époque où elle fut engagée à la Porte-Saint-Martin. 

Elle révéla la puissance de son talent dans un mauvais mélodrame, les Deux Forçats, qui, grâce à elle, obtint un succès de vogue. Toutefois, c'est du fameux drame de Victor Ducange, Trente Ans ou la Vie d'un joueur, joué par elle en compagnie de Frédérick Lemaître, que date réellement sa célébrité; elle se montra sublime dans le rôle d'Amélie, auquel elle prêta des accents d'une passion déchirante, tandis que Frédérick faisait frémir toute la salle dans celui de Georges. 

Elle passa quelque temps à l'Ambigu, puis revint à la Porte-Saint-Martin où, cette fois avec Bocage, elle fit courir tout Paris dans l'Antony d'Alexandre Dumas. Ce fut alors que Victor Hugo confia à Mme Dorval le rôle de Marion Delorme, où elle avait encore Bocage pour partenaire. Cette création superbe amena l'engagement de Mme Dorval à la Comédie-Française. Elle y débuta le 21 avril 1834, créa le rôle de Kitty Bell, de Chatterton d'Alfred de Vigny, puis parut aux côtés de Mlle Mars dans Angelo de Victor Hugo, où celle-ci jouait la Tisbé, tandis qu'elle-même jouait la Catarina.

Après 1838, Mme Dorval passa au Gymnase, puis à la Renaissance, reparut mi instant à la Comédie Française dans Cosima, de George Sand, qui n'eut aucun succès, puis alla faire une grande tournée en province. En 1842, on la retrouve à l'Odéon. De là, elle allait établir à l'Ambigu le rôle principal de Marie-Jeanne, qui fut son dernier grand triomphe. Mais déjà ses jours étaient comptés. 

Des chagrins domestiques, une maladie douloureuse qui la minait elle-même, la misère qu'engendraient tant de malheurs, rendirent cruelles les dernières années de cette grande actrice. Marie Dorval était partie pour Caen afin d'y donner quelques représentations; elle y tomba malade dès son arrivée, et revint à Paris où elle mourut.

Dorval est un chanteur et professeur français. Il étudia le chant au Conservatoire, sous la direction de Pouchard et de Bordogni, puis se fixa à Versailles, où il n'a cessé de se livrer à l'enseignement, tout en s'occupant aussi de composition. Dorval, qui a épousé une fille de Valentino, l'ancien et célèbre chef d'orchestre de l'Opéra-Comique et de l'Opéra, a joint son nom au sien propre sur toutes ses publications. C'est donc sous le nom de P. Dorval-Valentino qu'il a donné toute une série de romances et mélodies vocales : Départ et Souvenir, Mes Solitudes, le Pays t'appelle, le Dieu d'or, Deux Chemins dans la vie, la Nuit, la Prise de voile, les Champs, le Bâton de vieillesse, etc., ainsi qu'un petit manuel publié en 1850 sous ce titre : l'Art de la prononciation appliqué au chant, dont il a été fait une seconde édition en 1866.
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2020. - Reproduction interdite.