.
-

La voix

Les vertébrés ont généralement la faculté de produire des sons, et chez eux se trouve la fonction spéciale de la voix, vox des Latins, phôné des Grecs. Bien que plusieurs poissons fassent entendre des sons; ils n'ont pas de voix; mais les autres vertébrés; c'est-à-dire ceux qui possèdent des poumons; ont, sur le trajet du canal aérien; un appareil particulier pour la production de sons parfois très variés et qui constituent la voix. Cet appareil vibratoire se nomme le larynx, et se trouve à l'entrée du canal aérien, sous la base de la langue

On a constaté expérimentalement que la voix ne se produit qu'autant que l'air expiré passe par le larynx. C'est, en effet, dans l'expiration que la colonne d'air chassée par l'appareil respiratoire vient sortir par l'orifice de la glotte, et il nous suffit de tendre les cordes vocales de manière à transformer l'orifice en une fente plus ou moins resserrée; en s'écoulant par cette ouverture étroite; l'air entre dans un  état  vibratoire qui le rend sonore et constitue la voix. Des divers rapports qui existent entre la pression fournie par l'appareil respiratoire et les dimensions données à la glotte résultent les divers sons que peuvent produire les animaux

Si tous les animaux supérieurs possèdent un larynx, c'est dans l'espèce humaine que le fonctionnement de cet appareil atteint le plus grand développement, beaucoup plus par l'intervention du système nerveux si différencié, que par une modification locale de l'appareil phonateur. On trouvera au mot au mot larynx, tous les renseignements nécessaires à propos du mécanisme de l'émission des sons, et nous ne parlerons ici que de quelques particularités de la voix humaine. On peut distinguer trois modalités de la voix : le cri, la parole, le chant. Le cri ne comporte pas d'articulation vraie, alors que la parole est la voix articulée. Dans la parole à voix haute, les cordes vocales entrent en vibrations, alors que dans la parole à voix basse, presque tout le mécanisme phonateur se fait dans la cavité buccale, le rôle des cordes vocales devenant très effacé.

Le chant est la voix modulée permettant de donner l'échelle des tons entre deux intervalles variables avec les individus. Les voix d'homme dépassent rarement deux octaves, les voix de femme ont une course plus étendue, les limites extrêmes étant le mi2 (163 Hz) et le do3 (2142 Hz). Il y a lieu de signaler encore les expressions de voix ou registre de poitrine, de tête ou de fausset. Ces appellations viennent de ce qu'en apparence, pour le registre de poitrine, la voix est pleine, avec résonance des parois thoraciques, tandis que dans la voix de tête ce sont les parties supérieures de l'appareil vocal qui entreraient surtout en vibration. D'après Mandle, dans la voix de tête ou de fausset, une partie seulement des cordes vocales vibrent, alors que dans la voix de poitrine les cordes vocales vibrent dans toute leur longueur. Pour Lehfeldt ces deux voix s'expliquent, non par des différences de longueur, mais par les régions dif férentes entrant en vibration; dans le registre de poitrine, la corde vibre dans toute son épaisseur; dans le registre de tête, le bord libre de la corde seule entre en vibration : les chanteurs utilisent encore la voix mixte, qui forme la transition entre les deux registres précédents.

Les troubles de la voix sont de deux ordres : les uns résident dans une perturbation de l'appareil phonateur ulcération, destruction, oedème des cordes vocales; les autres proviennent du système nerveux, et ici encore il y a lieu de distinguer les troubles purement moteurs, provoqués par la paralysie des divers nerfs qui concourent à la phonation : laryngés, facial, pneumogastriques, hypogloses, et les troubles d'origine centrale, déterminés par des lésions des centres présidant au langage articulé. A côté de l'aphonie pure, produite par des lésions périphériques, locales ou nerveuses, il faut citer l'aphasie caractérisée par la perte de la mémoire de l'articulation des mots. (J.-P. Langlois).

.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005 - 2008. - Reproduction interdite.