.
-

Les Trophées

Les Trophées, par José-Maria de Heredia (1893). - Ce recueil, composé presque tout entier de sonnets, se divise en plusieurs groupes : la Grèce et la Sicile, Rome et les Barbares, Moyen âge et Renaissance, Orient et Tropiques, la Nature et le Rêve. Il porte à un très haut degré les qualités essentielles du Parnasse. D'abord l'impersonnalité, car le poète, sensible à la seule émotion du beau, ne nous laisse connaître de soi-même que la précision de son regard et la sûreté de sa main. Ensuite, l'exactitude scientifique; car, dans ces sonnets où il résume les diverses formes de civilisation, il n'y a aucun détail qui ne soit authentique. Enfin, le culte de l'art et de la forme; car nul autre poète ne fut jamais plus correct et plus pur, n'allia si bien la rectitude et la précision à l'éclat. 

On peut regretter que la poésie des Trophées soit trop parfaite, c'est-à-dire qu'elle ne laisse rien d'inachevé, rien de vague, rien dont l'écho se prolonge dans notre coeur. Mais José-Maria de Heredia est un véritable artiste, soit comme peintre, par l'éclat du coloris, soit comme sculpteur, par le galbe des contours, soit comme musicien, par la richesse des sonorités et des rythmes. Les sonnets : Soir de bataille, le Vitrail, la Dogaresse, les Conquérants, le Samouraï, sont célèbres.
-

Épître liminaire



La Grèce et la Sicile

L'Oubli

Hercule et les centaures

Némée
Stymphale
Nessus
La Centauresse
Centaures et Lapithes
Fuite de Centaures
La Naissance d'Aphrodité
Jason et Médée

Artémis et les Nymphes

Artémis
La Chasse
Nymphée
Pan
Le Bain des Nymphes
Le Vase
Ariane
Bacchanale
Le réveil d'un dieu
La magicienne
Sphinx
Marsyas

Persée et Andromède

Andromède au monstre
Persée et Andromède
Le Ravissement d'Andromède

Épigrammes et Bucoliques

Le Chevrier
Les Bergers
Épigramme votive
Épigramme funéraire
Le Naufragé
La Prière du Mort
L'Esclave
Le Laboureur
À Hermès Criophore
La Jeune Morte
Regilla
Le Coureur
Le Cocher
Sur L'Othrys

Rome et les Barbares

Pour le Vaisseau de Virgile
Villula
La Flûte
À Sextius
 

Hortorum Deus
Olim truncus eram ficulnus
Hujus nam domini colunt me...
Ecce villicus Venit...
Mihi corolla picta vere ponitur
Rigetque dura barba juncta crystallo

Le Tepidarium
Tranquillus
Lupercus
La Trebbia
Après Cannes
À un Triomphateur

Antoine et Cléopâtre

Le Cydnus
Soir de Bataille
Antoine et Cléopâtre

Sonnets épiqgraphiques

Le Voeu
La Source

Le Dieu Hêtre
Aux Montagnes Divines
L'Exilée

Le Moyen âge et la Renaissance

Vitrail
Épiphanie
Le Huchier de Nazareth
L'Estoc
Médaille
Suivant Pétrarque
Sur le Livre des Amours de Pierre de Ronsard
La Belle Viole
Épitaphe
Vélin doré
La Dogaresse
Sur le Pont-Vieux
Le Vieil Orfèvre
L'Épée
À Claudius Popelin
Émail
Rêves d'Émail

Les Conquérants

Les Conquérants
Jouvence
Le Tombeau du Conquérant
Carolo Quinto imperante
L'Ancêtre
À un Fondateur de Ville
Au Même
À une Ville morte

L'Orient et les Tropiques

La Vision de Khem

Le Prisonnier
Le Samouraï
Le Daïmio
Fleurs de Feu
Fleur séculaire
Le Récif de Corail

La Nature et le Rêve

Médaille antique
Les Funérailles
Vendange
La Sieste

La Mer de Bretagne

Un Peintre
Bretagne
Floridum Mare
Soleil couchant
Maris Stella
Le Bain
Blason céleste
Armor
Mer montante
Brise Marine
La Conque
Le Lit
La Mort de l'Aigle
Plus Ultra
La Vie des Morts
Au Tragédien E. Rossi
Michel-Ange
Sur un Marbre brisé

Romancero

Les Conquérants de l'Or

.


Dictionnaire Le monde des textes
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006 - 2012. - Reproduction interdite.