.
-

Perceval

Perceval ou Parcival le Gallois, roman du XIIe siècle. Perceval, fils d'un illustre seigneur du pays de Galles, n'avait. que deux ans quand il perdit son père et ses frères, tués dans des tournois; sa mère se retira avec lui dans une forêt, avec le dessein de l'élever dans l'ignorance de la chevalerie. Mais bientôt le jeune Perceval rencontre deux chevaliers, les interroge sur leur manière de vivre, et déclare à sa mère qu'il veut suivre aussi le métier des armes. II part, et, après quelques exploits, il obtient l'ordre de chevalerie. 

II arrive chez le roi Peschéor ou Pêcheur, qui était malade des suites de plusieurs blessures, et qui ne pouvait être guéri que lorsqu'un jeune chevalier lui aurait fait diverses questions au sujet d'une lance, d'un plat et d'un tailloir qu'il possédait. Perceval voit ces objets, mais s'éloigne sans faire aucune question à son hôte. Dans la suite, ayant appris que le roi Pêcheur est son oncle, il entreprend de retrouver son château; il n'y arriva qu'après de nombreuses aventures. Le roi Pêcheur est guéri; mais il était vieux. Perceval lui succède bientôt, règne sagement durant quelques années, et se retire enfin dans un ermitage, emportant le tailloir, la lance et le plat merveilleux qui n'était autre que le saint Graal. Le jour de sa mort, tous ces objets furent enlevés au ciel. 
-

Perceval.
Trois scènes du Parsival de Wolfram d'Eschenbach.

Il existe trois manuscrits de ce poème, deux à la Bibliothèque nationale de Paris, et le troisième à la bibliothèque de l'Arsenal. Il n'est pas tout entier de Chrestien de Troyes : Gautiers de Denet, et, après lui, Manessier, le complétèrent ou y ajoutèrent de nouveaux épisodes. On en a fait au XVe siècle une traduction en prose, imprimée à Paris en 1530. Nous avons un poème épique allemand de Parsifal (Parcival), composé de 1205 à 1215 par Wolfram d'Esehenbach. Cet auteur parle du Parceval do Chrestien de Troyes comme non terminé; il dit ne s'en être point servi, parce qu'il en connaissait un autre dont Chrestien avait fait usage librement, et qui avait été composé par Kyot ou Guyot, romancier provençal. (H. D.).



En bibliothèque - Histoire littéraire de la France, t. XV; G.-A. Heinrich, Le Parcival de Wolfram d'Eschenbach et la légende du St Graal, Paris, 1855, in-8°.

En librairie -  Chrétien de Troyes, Perceval ou le Conte du Graal, Gallimard, 2003. - Robert de Boron (prés. Jean-Luc Leguay), Perceval le Gallois, Albin Michel Jeunesse, 2000. - Première continuation de Perceval, Le Livre de Poche, 1993. 

Philippe Walter, PercevalImago, 2004. - Pierre Lassalle, Le sentier du Graal ou le retour de Perceval, Mortagne, 1999. - Pierre Gallais et Charles Mela, Perceval et l'initiation, Paradigme publications universitaires, 1998.

Pour les plus jeunes : Daniel Régnier Bohler et Camille Sander, Perceval, Flammarion. - François Johan, Perceval le Gallois, Casterman, 1997.

.


Dictionnaire Le monde des textes
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.