.
-

 
L'origine des espèces
par Charles Darwin
---Notice historique
---Introduction
I. De la variation des espèces à l'état domestique
2. De la variation à l'état de nature
3. La lutte pour l'existence
4. La sélection naturelle, ou la persistance du ---plus apte
5. Des lois de la variation
6. Difficultés de la théorie
7.Objections diverses faites à la théorie de la ---sélection naturelle
 8. Instinct
 9. Hybridité
10. Insuffisance des documents géologiques
11. De la succession géologique des êtres ----organisés
12. Distribution géographique
13. Distribution géographique (suite)
14. Affinités mutuelles des êtres organisés; ----morphologie; embryologie; organes ----rudimentaires
15. Récapitulation et conclusions
-
De l'origine des espèces par voie de sélection naturelle (Londres, 1859), est l'ouvrage de Charles Darwin, dans lequel il expose sa théorie de l'évolution des espèces. L'idée que les espèces tant animales que végétales dérivent d'autres espèces n'était pas nouvelle lorsque Darwin publia son livre : Lamarck, Geoffroy Saint-Hilaire, Goethe et bien d'autres botanistes, zoologistes, géologistes en avaient eu l'intuition. Mais ce qui fait son grand mérite c'est d'avoir fait porter ses recherches sur des espèces éminemment variables : les animaux domestiques et les plantes cultivées, et d'en avoir déduit la variabilité à l'état de nature. Dans ce texte fondateur, Darwin montre : 
1° que les organes et les instincts sont, à un degré si faible que ce soit, variables et présentent des différences individuelles;

2°qu'il existe une concurrence vitale universelle ayant pour effet de perpétuer chaque déviation utile de structure et d'instinct ; 

3° que chaque degré de perfection d'un organe peut avoir existé si ce degré est bon dans son espèce. 

Grâce à ces principes préliminaires, Darwin jette un jour lumineux sur la concurrence vitale, la sélection naturelle, comprenant l'extinction des espèces et la divergence des caractères, les lois de la variation et de la corrélation de croissance, l'instinct, l'hybridité; il montre la succession géologique des êtres organisés.

Le livre de Darwin eut de multiples contradicteurs et aussi d'ardents admirateurs, certains peu qualifiés pour en apprécier les mérites, et qui se servirent de la théorie darwinienne pour excuser la morale égoïste de la lutte pour la vie (struggle for life). De nos jours, si toutes les idées de Darwin n'ont pas été acceptées définitivement, il n'en est pas moins vrai que le concept d'évolution des espèces ne saurait plus être contesté, et que son oeuvre constitue une prodigieuse étape dans la marche des sciences.

 L'Origine des Espèces a été traduite en français par Clémence Royer (Paris, 1862 et 1866), puis par Edmond Barbier (à partir de l'édition anglaise de 1876). C'est cette seconde traduction que l'on trouvera reproduite ici.

.


Dictionnaire Le monde des textes
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.