.
-

Gaidon

Gaidon ou Gaydon, est une chanson de geste appartenant au cycle des romans carolingiens, qui peut être considéré comme une suite de la chanson de Roncevaux. C'est le complément de la vengeance de la mort des douze pairs. 

Gaidon, duc d'Angers, est faussement accusé par Thibaut d'Aspremont, frère du traître Ganelon, d'avoir voulu empoisonner l'empereur. De là une guerre entre le vassal et le suzerain. Charles est fait prisonnier; mais le vainqueur se jette à genoux devant le vaincu, en le suppliant de lui rendre son amitié. La paix est rétablie; la vérité paraît au grand jour; Thibaut est mis à mort, et Gaidon épouse la reine de Gascogne. (A19).



En bibliothèque - La chanson de Gaidon, dans laquelle Charlemagne joue le plus triste rôle, se trouve à la Bibliothèque nationale de Paris dans deux manuscrits du XIIIe siècle et dans un du XVe. Elle contient 10 887 vers, et a été publiée par MM. Guessard et S. Luce dans la collection des Anciens poètes de la France, Paris, 1862, in-16. Voir aussi : l'Histoire littéraire de la France, t. XXII; S. Luce, De Gaidone, carmine gallico vetustiore, disquisitio critica, Paris, 1860, in-8°.
.


Dictionnaire Le monde des textes
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.