.
-

Chanson d'Aspremont

La Chanson d'Aspremont, dite aussi Chanson d'Agolant, est une chanson de geste du XIIe siècle. Le sujet est une prétendue guerre de Charlemagne dans la basse Italie contre Agolant, roi musulman d'Afrique, et c'est une montagne imaginaire, près de laquelle se livre la bataille, qui donne son nom au poème. C'est  l'une des plus populaires du Moyen âge. Son succès est attesté par le grand nombre des manuscrits que nous en possédons. Léon Gautier en citait treize, dont trois seulement en France; et depuis on a découvert des fragments de plusieurs autres manuscrits. L'auteur d'Aspremont est inconnu. 

Charlemagne, tenant solennellement sa cour plénière, voit arriver un messager païen du nom de Balant, qui l'informe insolemment que le roi Agolant, son maître, accompagné de son fils Helmont (Heaumont, Yaumont, selon les variantes), a envahi la Calabre avec l'intention de soumettre toute la chrétienté à son empire, et qu'il le somme de lui rendre hommage. Balant échappe à grand peine au châtiment immédiat de son insolence et repart pour la Calabre. Charlemagne organise une armée à Laon; le jeune Roland, que son oncle avait fait enfermer, à cause de son jeune âge, pour qu'il ne suivit pas l'armée, s'échappe de sa prison et se joint aux guerriers chrétiens. On franchit les Alpes, on traverse Rome et on arrive à la montagne d'Aspremont (dans le voisinage de Rise, aujourd'hui Reggio di Calabria) qui sépare l'armée de Charlemagne de celle d'Agolant. 

Après de nombreux combats, dont les principaux héros sont le duc Naimes de Bavière, le duc Girard de Fraite et ses deux neveux Clair et Beuve, Charlemagne en vient à un combat singulier avec Helmont : il aurait peut-être succombé si le jeune Roland ne fût survenu et n'eut tué Helmont du pal ou bâton dont il était armé, n'étant pas encore chevalier. Charlemagne reconnaissant pardonne à Roland son équipée et lui fait don du cheval et de l'épée de Helmont : Vaillantif et Durandal. Agolant lui même est tué à la fin de la campagne et, sa veuve, convertie au christianisme, épouse Florent, fils du roi de Hongrie. Charlemagne rentre triomphalement en France; mais l'auteur nous fait entrevoir pour l'avenir une longue guerre qu'il ne raconte pas, entre l'empereur et son vassal révolté, Girard de Fraite.

Il est probable que le pseudo-Turpin a pris dans Aspremont le nom du roi Agolant, auquel il fait jouer un rôle considérable en France et en Espagne. Au XVe siècle, David Aubert, compilateur au service de Philippe le Bon, duc de Bourgogne, inséra un abrégé en prose de la chanson d'Aspremont dans ses Conquestes de Charlemagne

Hors de France, Aspremont se répandit en Angleterre (plusieurs des manuscrits sont l'oeuvre de scribes anglo-normands), en Norvège, au Danemark et en Islande (grâce à une imitation introduite dans la célèbre Karlamagnus-Saga). C'est surtout en Italie que cette chanson eut un grand retentissement littéraire. Des manuscrits conservés à la bibliothèque Saint-Marc de Venise nous offrent un texte augmenté d'un prologue par un auteur inconnu qui était probablement Italien. Sous le nom d'Aspramonte, la littérature italienne possède : 

1° un vieux poème en ottava rima, conservé à l'état fragmentaire dans un manuscrit de Florence

2° un poème plus récent qui a sans doute été composé à la fin du XVe siècle et qui a été souvent imprimé et réimprimé depuis (Florence, entre 1487 et 1490, 1504,1508; Milan, 1516; Venise, 1523, 1553, 1556, 1574, 1615 et 1620); 

3° un roman en prose, oeuvre d'Andrea da Barberino, du commencement du XVe siècle. La version italienne se distingue par l'introduction dans la récit d'une fille d'Agolant, du nom de Galaciella, dont on fera descendre plus tard le célèbre Roger, libérateur d'Angélique. 

Pulci, Bojardo et l'Arioste font de fréquentes allusions à la légende d'Aspramonte. Ugolino Verino lui a donné une grande place dans la Carliade, poème épique latin en l'honneur de Charlemagne, dédié au roi Charles VIII. (Ant. Thomas / H. D.).
 


En bibliothèque. - Histoire littéraire de la France, t. XXII.
.


Dictionnaire Le monde des textes
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004 - 2015. - Reproduction interdite.