.
-

La Reine Ancroia

La Reine Ancroia est une chanson de geste. Elle se compose de deux actions, qui ont peu de liaison entre elles. 

D'une part, Renaud de Montauban, revenant de Palestine, s'arrête chez une princesse sarrasine, dont il a un fils; plus tard il reconnaît ce fils dans Guidon le Sauvage, qui est venu se mesurer avec lui jusque dans le camp de Charlemagne, et il le fait baptiser. 

D'autre part, Charlemagne est attaqué par une armée de Sarrasins que commande la reine Ancroia. Roland lui livre trois combats, séparés les uns des autres par des conférences où il essaye, mais en vain, de lui faire comprendre les mystères du christianisme; il finit par la tuer.

Ce roman, l'un des premiers où l'on voit figurer une femme guerrière, se distingue des autres compositions du même cycle par l'emploi des moyens magiques et surnaturels; il est rempli d'histoires de géants, de nains et de magie. B.



En bibliothèque - La première édition de la Reine Ancroia a été publiée à Venise en 1499.
.


Dictionnaire Le monde des textes
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.