.
-

Le système nerveux

Le système nerveux de l'humain et des vertébrés supérieurs apparaît de bonne heure chez l'embryon; il dérive de l'ectoderme. On peut le considérer comme formé de deux parties : le système cérébro-spinal ou central et le système nerveux sympathique. Le premier occupe le crâne et la cavité rachidienne par le cerveau et la moelle épinière et envoie dans toutes les parties du corps des nerfs qui mettent la partie centrale en communication avec tous les organes et tous les tissus de l'organisme. Le système nerveux sympathique ou de la vie végétative ou encore système nerveux splanchnique comprend une partie centrale composée d'une série de ganglions placés de chaque côté de la colonne vertébrale, reliés par des cordons intermédiaires. C'est la chaîne ganglionnaire, d'où naissent les nerfs qui se rendent dans les viscères ou dans les parois des divers vaisseaux. Il n'y a pas indépendance absolue entre les deux systèmes nerveux, et le système central a une influence sur tous les organes.
-

                          Le système nerveux humain.

L'élément caractéristique du système nerveux est la cellule nerveuse ou neurone, dont les prolongements (cylindre-axe) relient les organes des sens, aux organes moteurs ou sécrétoires; on distingue par suite les nerfs sensitifs ou centripètes et moteurs ou centrifuges. Ces cellules sont indépendantes les unes des autres, séparées par la névroglie, et la transmission d'une excitation nerveuse de l'une d'elles à une autre se fait par contact des prolongements. Le système nerveux dans son ensemble est, par suite, à la fois l'excitateur et le régulateur de tous les mouvements; la respiration, les sécrétions s'accomplissent sous sa direction. Le nerf sensitif transmet l'impression aux centres et ceux-ci, par un nerf moteur, provoquent une contraction musculaire ou une sécrétion.
-
Anatomie comparée.
Le système nerveux est d'autant plus compliqué, et ses éléments plus différenciés que l'on s'élève dans la série animale. Il n'existe pas chez les animaux les plus simples et commence à apparaître chez les coelentérés. Il présente trois dispositions caractéristiques : le type disséminé, le type rayonné et le type bilatéral. Le type disséminé se présente sous forme d'un réseau disposé sous les téguments et qui fait communiquer les cellules nerveuses disséminées dans ce réseau. Ce type s'observe chez les coelentérés et commence à se compliquer chez les méduses et les hydres (cnidaires), où il a tendance à se diviser en système moteur et sensitif. Le type rayonné se rencontre chez les échinodermes, chez qui les cordons nerveux ou nerfs ambulacraires partent d'un anneau qui entoure l'oesophage, ou collier oesophagien.

Le type bilatéral présente deux formes : l'une ventrale, l'autre dorsale. La première est propre aux vers et aux arthropodes. Elle est caractérisée par une masse ganglionnaire (ganglion cérébroïde, placée au-dessus de l'oesophage et une autre placée au-dessous du même organe (ganglion oesophagien). Ces deux ganglions sont reliés par des fibres nerveuses, formant collier autour de l'oesophage. Le ganglion oesophagien est le premier d'une série de ganglions qui forment une série simple affectant la forme d'un chapelet ou une série double en forme d'échelle; ces ganglions sont réunis entre eux et émettent des filets nerveux sensitifs ou moteurs. Enfin, chez les Annélides, les Crustacés, etc., on rencontre une ébauche d'un système nerveux viscéral.

La seconde forme du type bilatéral ou forme dorsale est caractéristique des cordés; elle est constituée par une partie centrale, le névrax, placée au-dessus de la corde dorsale. Chez les entéropneustes, c'est un simple cordon; chez les tuniciers, une moelle tubulaire d'où s'échappent des nerfs segmentaires, etc. Puis la différenciation se complique. C'est ainsi que chez les poissons outre la moelle, on observe souvent un ganglion caudal, d'où naissent les nerfs de la nageoire terminale. (NLI).


Systèmes nerveux. - 1. Vers; 2. Crustacés; 3. Lamellibranches; 6. Céphalopodes; 5. Myriapodes; 
6. Abeille: 7. Thysanoure: 8. Mouche; 9. Scorpion 10. Mollusques; 11. Limnée.
.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.