.
-

Style

Style (botanique). - Prolongement cylindrique, qui part du sommet de l'ovaire et se termine en un corps glandulaire et plus ou moins dilaté, qui est le stigmate. Le style est la partie la moins essentielle du gynécée, et souvent il manque tout à fait, ou est tellement raccourci que le stigmate peut être considéré comme sessile

Le style varie beaucoup de forme, de dimension et d'organisation dans les différentes plantes, sans que ces variations soient en rapport direct avec l'organisation de l'ovaire. Il peut être simple avec un ovaire pluriloculaire, ou divisé en autant de branches qu'il y a de carpelles, avec un ovaire uniloculaire

Le seul caractère qui offre quelque importance est tiré de sa longueur, relativement à celle des étamines. Lorsqu'il est plus long que les étamines, la fleur est dite dolichostylée; et, lorsqu'il est plus court, elle est dite brachystylée. Les conséquences de ce caractère sont très importantes au point de vue de la pollinisation et de la fécondation croisée. L'hétérostylie, très nette chez la Primevère, se rencontre aussi dans beaucoup d'autres genres de Primulacées, chez la Pulmonaire, le Sarrasin, etc. Dans quelques cas rares, notamment chez la Salicaire, il y a même trois formes différentes de fleurs, l'une à style long, l'autre à style moyen, la troisième à style court. Ce trimorphisme a été observé aussi chez les Oxalis et les Pontederia du Brésil. 

Dans tous les cas, la fleur ne peut être fécondée que si un insecte apporte sur le stigmate du pollen puisé dans une autre fleur de même espèce, mais dont les étamines se trouvent à la hauteur où est le stigmate dans la première. La fécondation croisée est donc indispensable, puisque dans une même fleur un style long s'accompagne toujours d'étamines courtes et réciproquement. (Dr. L. Laloy).

.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.