.
-

Sexe

Sexe (biologie). - Confomation  particulière de l'être vivant, qui lui assigne un rôle spécial dans l'acte de la génération (sexe masculin, sexe féminin). La nature des éléments fécondateurs (gamètes mâles : spermatozoïdes, gamètes femelles : ovules) détermine, au travers de leur composition chromosomique, la sexualité, l'apparition de caractères spéciaux (caractères secondaires), et  qui font que tel individu est dit mâle ou femelle. On réserve habituellement le nom de mâle à l'individu dont les éléments fécondateurs sont petits et mobiles, et de femelle à celui dont les éléments reproducteurs sont gros et immobiles; mais cette distinction n'a rien d'absolu. Quand les deux sexes si réunis sur un même individu, cet individu est dit hermaphrodite. Les neutres (fourmis, abeilles ouvrières), peuvent être considérés comme des hermaphrodites chez lesquels sexe ne s'est pas différencié; il en est de même des organismes parthénogénétiques, bien que ces derniers soient considérés comme femelles, en raison, non de la nature de l'élément reproducteur, mais des appareils annexes.

Chez les plantes, il existe des organes mâle et femelle. Si ces organes sont réunis dans la même fleur, celle-ci est dite hermaphrodite. Au contraire. les organes reproducteurs sont nettement séparés, la fleur est sexuée. Une plante peut porter, en même temps. des fleurs mâles et des fleurs femelles : elle est alors monoïque. Si, au contraire, il n'existe qu'une seule sorte de fleur pour chaque plante, elle est dioïque. Bien entendu. et contre l'habitude dans certaines campagnes, est dite le femelle la plante qui porte la graine, mâle celle qui contient le pollen



Michèle Riot-Sarcey, De la différence des sexes - Le genre en Histoire, Larousse, 2010.
2035839831
Depuis une quinzaine d’années, on assiste au renouvellement des études historiques concernant le pouvoir, grâce à l’utilisation d’un nouveau concept appelé le genre. « Le genre est une grille de lecture, une manière de penser le monde et le politique à travers le prisme de la différence des sexes ». Ainsi en sept chapitres, qui vont de l’Antiquité romaine à nos jours en passant par la démocratie athénienne, l’empire de Byzance, le Moyen Âge occidental et l’Ancien Régime, ce livre collectif revisite l’histoire en essayant de montrer comment la différence des sexes a structuré les sociétés à travers les âges. Condamnée aux tâches domestiques, les femmes sont les oubliées de l’histoire. Pour autant, bien souvent lorsque l’on étudie chaque période on s’aperçoit de leur présence y compris dans les sphères du pouvoir, alors même que les préjugés leur en interdisent l’accès. C’est donc à une relecture de l’histoire que s’intéressent les auteurs qui permet ainsi, par l’utilisation du genre, de mieux discerner les ressorts du pouvoir. (couv.).
.


Dictionnaire Les mots du vivant
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.