.
-

Constellations > Liste des 88

Le Sextant

Sextans, Sextantis, Sex

Constellation du Sextant.

Découverte
La constellation du Sextant a été introduite par Hévélius en 1690. Son étoile la plus brillante, Alpha, est de magnitude 4,5. C'est une étoile de type A0, dont la température superficielle dépasse les 15 000 K, située à 220 années-lumière.

Bêta, distante de 365 années-lumière est de type spectral B5. C'est donc aussi un objet particulièrement chaud.

Gamma Sextantis, éloignée de 250 années-lumière, est triple. Elle est de magnitude 5,20.

[Les étoiles]

Exploration
Deux galaxies retiennent au premier abord l'attention dans cette constellation :

NGC 3115 = Galaxie du Fuseau est une galaxie elliptique de type E et de magnitude 10,10. Elle doit son nom à sa forme allongée "en quenouille". Distance : de l'ordre de 15 millions d'années-lumière.

NGC 3166, de magnitude 11,20 est, pour sa part, une spirale de type S0, appartenant à un petit groupe de galaxies.
-

NGC 3166.
NGC 3166 et ses voisines.  Source : The STScI Digitized Sky Survey
compositage : Imago Mundi, © 2011.

Il convient de leur ajouter :

La naine du Sextant. Cette très discrète galaxie sphéroïdale naine (type : dSph) a n'a été découverte qu'en 1990 par Irwin et ses collaborateurs. Il s'agit d'une galaxie du Groupe Local, dont la proximité ajoutée a la faible densité de sa population ont permis l'établissement du diagramme HR suivant :

L'aspect de ce diagramme rappelle un peu celui des amas globulaires. En fait, il dénote l'âge avancé de l'objet (plus de dix milliards d'années). On y observe aussi une proportion non négligeable d'étoiles situées "à la gauche" de la structure principale. Il est imaginable qu'il s'agisse, comme dans le cas des amas globulaires, d'une population d'étoiles membres de systèmes binaires, qui du fait d'interactions avec leur compagne vivent une seconde jeunesse (blue stragglers). Mais ce n'est pas l'hypothèse préférée des astronomes. Une étude publiée en 2001 par L. Rizzi, E.V. Held et leurs collaborateurs (auxquels on emprunte la figure ci-dessus) laisse penser que l'on a plutôt affaire à une seconde population d'étoiles d'âge intermédiaire. Ainsi, la naine du Sextant aurait formé 95% de ses étoiles dans un un premier épisode, situé il y a 13 milliards d'années (ou un peu plus), puis aurait connu une seconde flambée, il y a environ 5 milliards d'années, peut-être à la suite d'une simple interaction gravitationnelle avec une autre galaxie du Groupe local, et peut-être même après la collision avec une autre galaxie naine.
[Les galaxies]

Repérages
Le tableau ci-dessous donne les coordonnées (époque J2000,0) des objets du ciel profond mentionnés dans cette page :
Nom Ascension droite Déclinaison
NGC 3115 10h05m18s -06°45'34"
NGC 3166 10h13m42s 03°25'06"
.


[Constellations][Système solaire][Dictionnaire cosmographique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.