.
-

Constellations > Liste des 88

La Poupe

Puppis, Puppis, Pup

Constellation de la Poupe.

Découverte
La Poupe correspond, tout comme les Voiles, la Carène et la Boussole, à l'une des parties de l'ancien Navire Argo, démantelé par l'abbé La Caille. Assez étendue, cette constellation ne compte que peu d'étoiles brillantes.

Naos, la principale, est de magnitude apparente 2,21. C'est, avec une magnitude absolue de -5,95, une étoile 20 000 fois plus lumineuse que le Soleil, appartenant au type spectral O5. Une rareté! Distance de l'objet : 2000 années-lumière.

Alpha Puppis, malgré ce que suggère son nom, est seulement la troisième étoile de la constellation par son éclat, après Naos et Pi Puppis. Il s'agit d'un astre comparable à notre Soleil, situé à142 années-lumière.

Azmidiske est une supergéante jaune, de magnitude 3,5. Elle se situe à 1100 années-lumière.

Rhô Puppis est une étoile distante de 63 années-lumière. Sa magnitude apparente est de 2,83, et sa magnitude absolue de 1,41, soit une éclat 23 fois supérieur à celui du Soleil.

Tau Puppis est une étoile de magnitude apparente 2,94. Éloignée de 180 années-lumière, elle brille en réalité comme 180 soleils (magnitude absolue : -0,8).

Nu Puppis est une étoile 800 fois plus lumineuse que le Soleil (magnitude absolue : -2,39). Distante de 400 années-lumière, elle nous apparaît avec une magnitude de 3,25.

[Les étoiles]

Exploration
Pi Puppis de type spectral K5 et de magnitude apparente 2,71, est éloignée de 1000 années-lumière. Sa magnitude absolue est de -4,92, ce qui correspond à l'éclat de 10 000 soleils. Elle possède un compagnon de magnitude 8,20 écarté de 70".

Markab est une étoile binaire dont la distance est 470 années-lumière. La principale composante est de magnitude 4,50. La seconde, écartée de 9,9" est de magnitude 4,70. Les deux astres sont bleus.

Sigma Puppis est un système triple. La première composante, de magnitude apparente 3,25 (et de magnitude absolue -0,51, soit la luminosité de 140 soleils), est une binaire spectroscopique. La seconde, de magnitude 8,4 est écartée de 22,4". Distance : 180 années-lumière.

V Puppis est une binaire à éclipses de la famille d'Algol (Persée). Sa magnitude évolue entre 4,4 et 5,3 au cours de son cycle.

[Les étoiles multiples]
L1 et L2 Puppis constituent une paire étoiles (double optique) faciles à séparer à l'oeil nu. L1, éloignée de 550 années-lumière est de magnitude 5,05. L2, distante de 180 années-lumière, est pour sa part une étoile variable dont la magnitude évolue entre 3,40 et 6,20 en 140 jours 12 heures. [Les étoiles variables]
NGC 2467.
NGC 2467, un amas ouvert associé à une nébuleuse diffuse.
  Source : The STScI Digitized Sky Surveycompositage : Imago Mundi, © 2011.

La Poupe est traversée par la Voie Lactée. Aussi peut-on y observer un grand nombre d'amas ouverts. On ne citera ici que ceux répertoriés dans le catalogue de Messier :


M 47

M 46

M 93
M 47, de magnitude globale 4,5, contient une cinquantaine d'étoiles assez concentrées. L'amas est éloigné de 1500 années-lumière.

M 46 a une magnitude globale de 9,20. Il contient une centaine d'étoiles réunies à l'intérieur d'un volume de 3 années-lumière de diamètre. Sa distance est de 5000 années-lumière. Son âge est estimé à 300 millions d'années. La perspective y place une nébuleuse planétaire (tache rose sur l'image), NGC 2438, qui se trouve en réalité à seulement 3000 années-lumière de nous, et n'a aucun lien avec l'amas.

M 93 est un amas ouvert de magnitude globale 6,20, assez spectaculaire dans un petit télescope. Il contient plusieurs centaines d'étoiles regroupées dans un espace d'une vingtaine d'années-lumière de diamètre. Distance : 3500 années-lumière.

[Les amas ouverts]
NGC 2438 est une nébuleuse planétaire de magnitude 10,10, très proche de M 46, mais difficile à observer. Son étoile centrale, de magnitude 16,8, a une température de surface de 75 000 K.
-
NGC 2438.
NGC 2438.  Source : The STScI Digitized Sky Surveycompositage : Imago Mundi, © 2011.
[Les nébuleuses planétaires]

Curiosités
CG 4 est un globule cométaire. Autrement dit une petite concentration de gaz et de poussière au coeur de laquelle se forment (ou, plus probablement, vont se former) quelques étoiles. De la même façon que les EGGS (evaporating gaseous globules) observés dans la Nébuleuse Trifide (Sagittaire) ou dans la Nébuleuse de l'Aigle (Serpent), ces globules sont érodés à leur périphérie par le rayonnement des étoiles massives qui les environnent. Un peu plus d'une trentaine de ces petits nuages sont actuellement répertoriés, essentiellement dans l'hémisphère austral.


CG 4
(07 h 34 mn 13s ,  -46° 54,4')

Également dans cette constellation : la Nova de novembre 1942. Elle avait alors atteint en quelques jours la magnitude 3. Sa trace a été perdue depuis. [Les novae]

Repérages
Le tableau ci-dessous donne les coordonnées (époque J2000,0) des objets du ciel profond mentionnés dans cette page :
Nom Ascension droite Déclinaison
M 47 07h36m38s -13°43'49"
M 46 7h41m50s -13°25'09"
M 93 07h44m40s -22°22m19"
NGC 2438 07h41m52s -13°30'03"
.


[Constellations][Système solaire][Dictionnaire cosmographique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.