.
-

Pollen (botanique). - Poussière contenue dans les sacs polliniques de l'anthère et qui est l'agent de fécondation mâle, chez les plantes phanérogames. Le pollen est une poussière ordinairement jaunâtre, mais parfois rouge, brune, blanche ou bleue; il se compose de petits corps sphériques, ou de formes rappelant un cube, un tétraèdre ou un tube. Ces corps, dits grains de pollen, sont en général formés de deux cellules inégales, ou bien leur cytoplasme contient deux noyaux; ils sont limités par deux membranes, extérieurement l'exine et intérieurement l'intine, cette dernière de nature cellulosique; leur diamètre dépasse rarement 1/100e de millimètre.
-
Pollen. - 1. Masses polliniques d'orchidée; 2. Grain de pollen de guimauve; 3. De gobéa; 4. De lis; 5. De clarkie; 6. De leschenaultie; 7. De bourrache; 8-9. De géranium; 10. De fumeterre; 11. De cerisier, avec le tube pollinique; 12. De chicorée.
L'exine est rarement unie, elle présente des pores, des plis, des tubercules ou des pointes qui favorisent la pollinisation. Souvent, les grains de pollen sont recouverts d'une substance visqueuse; ils se réuunissent par groupes de quatre (tétrade) ou d'un multiple de quatre, ou par fois, ils forment des masses comme les pollinies des orchidées. Les grains de pollen proviennent de cellules mères issue des cellules primordiales, par différenciation d'une assise de la paroi des sacs polliniques. Généralement, une cellule mère donne quatre grains de pollen.

Après la déhiscence de l'anthère, le grain de pollen, s'il se trouve dans des conditions favorables, se développe; il constitue par gonflement de son cytoplasme un tube grêle, le tube pollinique. Si le grain est placé sur un stigmate, le tube pollinique pénètre soit dans le canal du style, s'il existe, soit dans sa paroi; il arrive dans la cavité ovarienne et s'introduit dans le micropyle d'un ovule. Les deux noyaux du grain de pollen s'engagent dans le tube pollinique; le plus gros de ces noyaux ne tarde pas à diparaître, mais le plus petit se divise en deux, et c'est un de ceux-ci qui, par union avec celui de l'oosphère, constitue l'oeuf (fécondation).

.


Dictionnaire Les mots du vivant
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.