.
-

Périanthe (botanique), du grec peri, autour, et anthos, fleur. - Terme employé par Linné pour désigner les calices et les involucres. D'autres botanistes l'ont appliqué à l'ensemble des enveloppes florales, qu'elles soient simples ou doubles ou réduites à l'état d'écailles accompagnant les organes sexuels.

Mirbel et R. Brown ont restreint la signification de ce terme, en l'appliquant seulement aux enveloppes florales qui, dans les monocotylédones, semblent être de même nature et dans lesquelles Jussieu ne reconnaissait qu'un calice, comme dans le lis dont les enveloppes se composent de 6 pièces colorées. 

Aujourd'hui, on reconnaît deux verticilles, l'un externe qui est le calice composé de 3 sépales, l'autre interne qui est la corolle formée de 3 pétales. Dans les plantes apétales, le périanthe, qui ne se compose par conséquent que du calice a été nommé périgone, terme qui, depuis, a été admis par plusieurs botanistes.

.


Dictionnaire Les mots du vivant
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.