.
-

Parenchyme

Parenchyme (anatomie), étymologiquement, effusion du sang hors des vaisseaux, et concrété ensuite, d'après les idées anciennes, pour former la substance propre du foie, de la rate, des reins, etc. -  Le sens de ce mot a beaucoup varié au cours des âges. D'une façon générale, on l'applique aujourd'hui au tissu propre de chaque organe, à ce qui en fait la caractéristique, indépendamment des fibres musculaires, conjonctives et nerveuses qui lui sont surajoutées, et des canaux d'excrétion, des vaisseaux sanguins, etc., plus ou moins intriqués dans ce tissu lui-même. 

On peut distinguer des parenchymes de diverses sortes. Les uns sont glandulaires et sécrètent des produits divers (mamelle, pancréas, foie, etc.); d'autres servent à excréter des substances nuisibles : rein, poumon, etc. D'autres, enfin, sont le siège du développement d'éléments anatomiques spéciaux : ovaire, testicule. Par extension, on peut parler du parenchyme de l'utérus, du coeur,etc., bien que ces organes n'aient pas un tissu qui leur soit tout à fait spécial, mais simplement pour désigner le corps mène de l'organe. La structure particulière de chaque parenchyme est étudiée avec l'organe correspondant.

Parenchyme (botanique). - C'est un tissu végétal formé exclusivement de phytocystes-cellules, c.-à-d. de phytocystes dont aucun des diamètres ne l'emporte notablement sur les autres. Les tissus jeunes sont d'ordinaire exclusivement parenchymateux : ce n'est que plus tard que leurs cellules se transforment en fibres, sclérides, vaisseaux (tissu vasculaire) de diverses sortes. Mais on trouve aussi des parenchymes dans certains organes adultes. Les plus importants sont ceux de la feuille, de l'écorce, de la moelle de la tige. (Dr. L. Laloy).
.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.