.
-

Ongle

Ongle (anatomie), unguis des Latins. - On désigne sous ce nom une lame d'aspect corné qui revêt la face dorsale de la dernière phalange des doigts et des orteils. - Elle présente deux parties bien distinctes : une racine qui est recouverte par la peau; le corps qui s'étend depuis le repli de la peau qui couvre sa racine jusqu'au sillon creusé entre sa partie libre et la pulpe du doigt. Il présente à sa partie supérieure un espace de couleur blanche, de forme semi-lunaire qui lui a mérité le nom de lunule. Le corps de l'ongle offre des stries longitudinales qui correspondent aux papilles de la peau, disposées en séries linéaires et parallèles à la direction de l'ongle. 

Les ongles sont formés de deux lames; l'une superficielle offrant l'aspect de la corne, qui se continue avec la lame externe de l'épiderme, formée de lamelles imbriquées les unes sur les autres, et qui recouvre la partie supérieure de l'ongle; sous cette couche s'en forme une seconde profonde, molle, se continuant avec le corps muqueux qui soulève la première en la poussant en haut et en avant, et ainsi de suite. Lorsqu'un ongle tombe, on voit le derme sous-unguéal se recouvrir sur tous ses points d'un verni qui est la couche la plus profonde de l'ongle. Une ou deux semaines après, une lame cornée apparaît sur la lunule; puis, à mesure que de nouvelles lames se forment, les premières avancent, et l'ongle s'est totalement reproduit au bout de deux mois et demi à trois mois; la portion de peau qui entoure la racine de l'ongle, et à laquelle on a donné le nom de matrice de l'ongle, est celle qui le reproduit.

La plupart des peuples coupent leurs ongles au niveau des doigts; en sorte que la longueur que nous voyons à ces corps n'est pas celle qui leur est naturelle. Abandonnés à leur accroissement , ils se prolongent en se recourbant du côté de la flexion. Cet accroissement a cependant un terme limité; chez les vieillards il n'est pas rare de voir l'ongle du gros orteil acquérir une grande longueur. On raconte l'histoire d'une vieille femme piémontaise qui s'était crue possédée; elle se fit exorciser et, s'imaginant que le diable s'était retiré dans ses ongles; elle les laissa croître au point que celui du gros orteil gauche avait douze centimètres de longueur. (DGS).

.


Dictionnaire Les mots du vivant
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.