.
-

Rotruenge

Rotruenge ou Rotrouange, n. f. - Dans le répertoire des trouvères, chanson divisée ordinairement en couplets avec refrain uniforme à chaque couplet.

On ne sait pas l'étymologie du mot rotruenge (en provençal retroencha), qui désigne une chanson d'ordinaire munie de refrain, mais n'ayant pas le caractère épique des chansons de toile (ou chansons d'histoire). Telle est, par exemple, la célèbre chanson que Richard Coeur de Lion, du fond de sa prison d'Allemagne, envoya aux siens pour se rappeler à eux; elle ne porte pas le titre de rotruenge dans les manuscrits, mais nous l'y trouvons donné à des pièces tout à fait semblables à celle-là. 

On peut faire rentrer dans cette catégorie, bien qu'elles soient souvent appelées chansons, presque toutes les pièces lyriques destinées au chant qui n'appartiennent pas à l'école provençalisante. Dans le nombre figurent beaucoup de pièces d'un caractère plaisant, politique ou satirique, composées notamment à Arras, au XIIIe siècle, et qui nous transportent dans le milieu turbulent et pittoresque de la bourgeoisie d'une grande commune du Nord. 
-

Rotruenge de Jacques de Cambrai

« Retrowange novelle 
dirai et bone et belle 
de la virge pucelle
ke meire est et ancelle
celui ki de sa chair belle 
nos ait raicheteit 
et ki trestous nos apelle
a sa grant clairteit.

Ce nos dist Isaïe 
en une profesie, 
d'une verge delgie 
de Jessé espanie
istroit flors per signorie
de tres grant biaulteit. 
or est bien la profesie
torneie a verteit.

Celle verge delgie
est la virge Marie la flor nos senefie,
de ceu nedouteis mie, 
Jhesu Crist ki la haichie 
en la croix souffri:
fut por randre ceans en vie
ki ierent peri.-»
 

(Jacques de Cambrai, XIIIe siècle).

Par leur caractère sérieux, d'autre part; plusieurs de ces pièces paraissent mériter le nom de serventois, mot qui se présente indépendamment au Sud et au Nord, et qui paraît avoir désigné à l'origine des pièces de vers composées par ou pour des servents; des gens au service de grands seigneurs. Les serventois, dont le type précis est difficile à définir, ne sont pas astreints, même au XIIIe siècle, aux règles rigoureuses de l'art poétique savant. On a donné plus tard spécialement ce nom à des pièces composées en l'honneur de la Vierge Marie.

.


Dictionnaire Musiques et danses
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2012 - 2015. - Reproduction interdite.