.
-

Polonaise

Polonaise; n. f. Danse marchée (non sautée), mesurée à  3/4, avec le rythme au premier temps redoublé :
et pour finir :

Le premier temps est légèrement accentué, son mouvement, modéré. Ses pas forment plusieurs figures, dont le caractère reste grave et fier. La polonaise est suivie d'ordinaire d'une danse plus vive, une mazurka ou un kujawiak. Danse nationale polonaise, la seconde après la cracovienne, par ordre d'ancienneté, elle aurait déjà été connue lors de l'élection d'Henri de Valois au trône de Pologne (1574) et sa vogue s'est maintenue jusqu'à l'époque contemporaine, au travers des transformations musicales qu'elle a subies. Rapportée en France par les seigneurs français, elle se répannit dans toute l'Europe. Malgré son nom, cette danse serait cependant d'origine espagnole; son origine polonaise est contestée et contestable. La danse exécutée en 1574 n'était peut-être pas du tout dans la forme et le rythme auxquels nous attachons ce nom. Les plus anciens auteurs qui ont noté des danses polonaises ne leur donnent pas ce rythme. Le premier document noté est un manuscrit de 1585 de la bibliothèque de Berlin, il est à C. Ceux du livre de luth de Waisselius (1592) sont à 2/4. Dans un manuscrit de 1598 de la bibliothèque de Dresde, dix danses polonaises pour les instruments sont à 2/4. On y trouve les rythmes :

que présentent d'autres pièces appelées Danza polacca chez les luthistes de 1600 à 1620. Une seconde période s'ouvre alors et dure jusqu'à 1730 pendant laquelle, la Chorea polonia apparaît à C avec 2e partie à 3/4, qui est appelée proportio. La « danse polonaise » fait alors le tour de l'Europe; on la trouve dans les livres de musique ins trumentale de divers pays d'Europe, France, Allemagne, Suède. Sa troisième période, 1730-1830, la montre aussi répandue, mais dirigée plus nettement vers un rythme de sarabande; sa seconde partie, l'ancienne proportio, s'en détache et adopte bientôt le nom de Mazurka. Les trois périodes se résument :
I. 1590-1630, formation en rythme pair; 

II. 1630-1730, formation de la 2e partie impaire;

IIl. 1730-1830, séparation des 2 parties, la seconde devenant la mazurka, et la première adoptant le rythme impair actuel.

L'origine de cette danse n'est pas populaire, c'est une danse de cour, non de village. En Suède, la polonaise s'acclimata et se transforma en descendant dans l'usage populaire sous le nom de polska. Au XVIIIe s., et au commencement du XIXe, ce nom devenait presque générique pour les danses du peuple. Le rythme se conservait à 3/4 sous diverses combinaisons, dont la plus commune était :
On trouve des polonaises (très courtes) dans les suites instrumentales en Allemagne au XVIIIe s. J.-S. Bach a placé six petites polonaises dans le Petit livre de Magdalena Bach, et une plus importante comme quatrième morceau de sa 2e Suite pour orchestre (en si mineur). Cette polonaise est à 3/4 et divisée en trois reprises, dont celle du milieu est un « double » ou variation mélodique de là première, et la troisième une reprise de la première. A la fin du XVIIIe et au XIXe s., la polonaise devenue pompeuse, solennelle, en façon de marche dansée, a été cultivée principalement par les musiciens polonais (comme danse). Leurs polonaises sont d'ordinaire construites sur le plan d'une marche avec trio et reprise. Celles de Chopin,  plus développées, sont plus libres et plus compliquées de forme. La célèbre polonaise populaire dite « de Kosciuszko » a pour thème initial :
Oginski (1731-1803), Kurpinski (1785-1860?), Chopin (à partir de 1833), Moniuszko (1819-18-- ), ont composé de célèbres  polonaises. Celles de Chopin sont au nombre de neuf. Le rythme caractéristique y apparaît généralement dans l'accompagnement de la mélodie :
En fait de polonaise moderne pour orchestre, on peut citer celle que Meyerbeer a placée dans sa musique pour le drame de Struensée (1846).

Dans la musique de chambre, on rappellera la plonaise du Trio, op. 8 de Beethoven (Sérénade) et, dans la musique de piano, les polonaises de Weber, et celles de Chopin déjà citées. (Michel Brenet).

.


Dictionnaire Musiques et danses
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2012. - Reproduction interdite.