.
-

Cithare

Cithare, n. f., du grec kithara. - Instrument de musique à cordes pincées ou frappées tout différents du type primitif, notamment à une sorte de psaltérion. Les langues modernes ont continué cette confusion en s'appropriant le même mot pour désigner le cistre et la zither. Les Anciens en attribuaient l'invention à Apollon. La forme n'en est pas exactement connue. 

Les auteurs du Dictionnaire de Trévoux pensent qu'elle ressemblait au delta grec (majuscule); d'autres, qu'elle avait la forme d'un croissant. Tandis que plusieurs ne voient en elle que la lyre, l'Encyclopédie la distingue de la grande lyre ou barbitos, non seulement par ses dimensions plus petites, mais encore parce qu'on la touchait avec le plectrum, et parce qu'elle n'avait pas de magas, cavité quadrangulaire où l'extrémité des cordes était fixée et qui servait à fortifier le son. 

Burette, au contraire, croit que la cithare avait un magas, et cependant qu'elle était différente de la lyre. Montfaucon pense que c'était une sorte de guitare ou de mandoline, et appuie son opinion sur l'étymologie (kithara). En effet, l'opinion la plus vraisemblable est que la cithare fut un perfectionnement de la chelys ou testudo

Elle consistait en un ovale, qui, diminuant un peu par une de ses extrémités, s'y terminait en en manche droit; ce manche était surmonté d'un chevillier recourbé eu dedans et légèrement incliné sur un côté; et portant à droite et à gauche les chevilles destinées à tendre les cordes. Un instrument de ce genre est figuré sur un bas relief de l'hôpital Saint-Jean-de-Latran. Suivant Fétis, la cithare était une lyre à base plate et carrée. Il parait qu'elle n'eut primitivement que 3 cordes; puis le nombre en fut successivement augmenté. (B.).

.


Dictionnaire Musiques et danses
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2012 - 2013. - Reproduction interdite.