.
-

Barcarolle, c.-à-d. chanson de barque ou de batelier, nom donné aux chansons des gondoliers vénitiens. Les paroles sont, en général, des stances empruntées au Tasse; dans les airs, composés souvent par les gondoliers eux-mêmes, on trouve toujours une mélodie simple, naturelle et franche; le mouvement en est plutôt gracieux que rapide; le rythme semble suivre l'ondulation de la vague et le battement régulier de la rame.

La musique des barcarolles s'écrit ordinairement à 6/8, quelquefois à 2/4. Parmi les pièces de ce genre qui ont eu le plus de succès, on cite celle O pescator dell' onda, fidelin, qui fut arrangée en trio et introduite par Mme Gail dans son opéra de la Sérénade (1814). 

Beaucoup de compositeurs ont écrit des barcarolles dans leurs opéras; l'exemple leur en fut donné par Berton dans Aline, reine de Golconde, et par Nicole dans Michel-Ange. Les morceaux Que la vague écumante, dans le Zampa d'Hérold; O matutini albori, dans la Donna del lago de Rossini; Accours dans ma nacelle, dans le Guillaume Tell du même compositeur; Amis, la matinée est belle, dans la Muette de Portici d'Auber, etc., sont des barcarolles. Rossini a imité, au 3e acte d'Otello, les gondoliers de Venise, qui chantent alternativement, d'une barque à l'autre, les beaux vers de Dante. (B.).

.


Dictionnaire Musiques et danses
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.