.
-

Westminster

Westminster (c. -à-d. le monastère ou l'abbaye de l'Ouest) est un des quartiers de Londres, à l'Ouest de la Cité, sur la rive droite de la Tamise. Ce quartier formait jadis une ville particulière. Westminster est célèbre par son antique et vaste abbaye, bâtie sous Henri III et Édouard I, sépulture des souverains ainsi que des grands hommes de l'Angleterre; elle est encore aujourd'hui un titre d'évêché. Près de l'abbaye est le Parlement; les deux chambres y ont chacune leur salle particulière. 

L'abbaye de Westminster
Cette abbaye porte aussi le nom d'Eglise collégiale de Saint-Pierre. On en attribue la fondation à Saint Mellitus, qui fut le premier évêque de cette ville, au commencement du VIIe siècle. Les Danois l'ayant détruite au IXe, Saint Dunstan la releva, et le nouvel édifice fit place encore à un autre plus somptueux, que fit bâtir Édouard le Confesseur, et dont la dédicace eut lieu en 1065. Henri III commença la reconstruction de l'église de Westminster par la chapelle de la Sainte Vierge, dont il posa la première pierre en 1220 tout le monument, fait en style ogival, fut achevé en 1285, sous le règne d'Edouard III. Plus tard, Henri VII rebâtit encore la chapelle de la Sainte Vierge, et l'architecture de la fin du XVe siècle y déploya toute la richesse de ses ornements. L'entrée occidentale de l'église et ses deux tours, qui s'harmonisent assez mal avec le reste de l'édifice, datent du XVIIIe siècle; les dessins en furent donnés par Christopher Wren : la grande fenêtre est un morceau remarquable de peinture sur verre. L'extérieur de l'abbaye de Westminster est généralement lourd; la partie la plus remarquable est le portail gothique du croisillon septentrional, appelé Porte de Salomon; les bâtiments du cloître sont situés au midi. 

L'intérieur, en forme de croix, a de la légèreté et de l'élégance : toutefois, la vue y est en partie obstruée par des cloisons en bois, des grilles et des constructions accessoires. Des piliers d'une grande hardiesse soutiennent la voûte, qui a 33 mètres de haut; l'édifice a 92 mètres de long, 24  mètres de large dans la nef et 66,33 m dans le transept. Il est encombré de sculptures, de tombeaux, de statues, d'oeuvres d'art de tous les âges, qui lui donnent l'aspect d'un Panthéon ou d'un musée, mais dont la plupart ont peu ou pas de valeur artistique; dans le nombre il n'y a que quelques beaux ouvrages de Roubiliac, de Bysbrach, de Nollekens, de Bacon, de Chantrey et de Flaxman
-

Choeur de l'Abbaye de Westminster.
Choeur de l'Abbaye de Westminster.

La nef offre les monuments ou tombes de Ben Johnson, de W. Temple, de Congrève, de Pitt, de Fox, etc. Dans le transept septentrional, on remarque les tombes de Grattan, de Canning, de Castlereagh, les monuments de l'amiral Vernon, de lord Chatham, de Warren Hastings, les statues-portraits de Canning et de Wilberforce. Une partie du transept méridional a reçu le nom de Coin des poètes, parce qu'on y trouve les monuments de Chaucer, Spencer, Shakespeare, Butler, Davenant, Cowley, Prior, Gay, James Thomson, Goldsmith, Southey, la statue d'Addison, les bustes de Milton et de Dryden, etc.; dans le reste de ce transept on a placé les monuments de Casaubon, de Camden, du duc d'Argyle, de Handel, de Garrick, etc. 

Le choeur, où a lieu le couronnement des souverains d'Angleterre, a un magnifique pavé en mosaïque, disposé par des ouvriers de Rome en 1260, sous la direction d'un certain Oderic, et représentant le temps de la durée du monde ou le primum mobile suivant le système de Ptolémée. Mais un autel de style grec en détruit l'unité. Il y a 9 chapelles : celles de Saint-Benoît, de Saint-Edmond, de Saint-Nicolas, de Saint-Érasme, de Saint-Jean-Baptiste, et de l'abbé Islip, ne renferment pas d'oeuvres d'un grand mérite. 

On conserve, dans une salle annexe de la chapelle Saint-Jean, les figures en cire des reines Marie et Anne, et celle de Nelson, ornées de leurs costumes d'apparat. La chapelle Saint-Paul contient un monument élevé à la mémoire de James Watt; celle de Saint Édouard le Confesseur, les tombeaux de ce prince et de sa femme Édith, de Henry III, d'Édouard III et de sa femme Philippa, de Richard II, de Henry V, l'épée d'Édouard Il, le casque et le bouclier de Henry V, enfin les deux sièges en pierre qui servent au couronnement, et dont l'un (ci-dessous) est la célèbre pierre de Scone des anciens rois d'Écosse
-

Trône d'Edouard I.
Trône du couronnement, sculpté sur l'ordre
d'Edouard I. Le siège contient le bloc de grès sur 
lequel se plaçaient les rois d'Ecosse le jour de
leur sacre (Abbaye de Westminster).

Mais la plus belle et la plus importante chapelle est celle de la Sainte-Vierge ou de Henry VlI, construite par le Florentin Torrigiano : plus élevée que le pavé du reste de l'abbaye, elle a de belles portes de chêne sculptées et dorées, et se compose d'une nef centrale avec cinq petites chapelles à son extrémité, et de deux ailes latérales; les bannières et les stalles appartiennent aux chevaliers de l'ordre du Bain, qui y recevaient autrefois leur investiture. Les tiges des arceaux jaillissent avec légèreté vers la voûte, dont les clefs pendantes ont une magnificence au-dessus de toute expression. Un artiste a appelé cette voûte « le ciel des sculpteurs. »

La chapelle de Henry VII est longue de 30 mètres, et haute de 20. Là sont les monuments de Henry VII et de sa femme, de Marie Tudor, d'Élisabeth I, de Marie Stuart, de Jacques Ier, de Monk, d'Édouard V et de son frère Richard d'York; Charles Il, Guillaume III, les reines Marie et Anne, George II, le duc de Cumberland, etc., y ont été également inhumés. Extérieurement la chapelle est ornée de 16 tours.-

Westminster à la fin du XVIIe siècle. - Quatre parties distinctes préservées de
l'incendie de 1666 : 1° au premier plan, dépendances du vieux palais (les bureaux); 
2° à gauche, siège des deux Chambres; 3° au centre. St-Stephen's Hall; 
4° à droite, l'abbaye. Seuls, ces deux édifices ont échappé 
à l'incendie de 1833.

Westminster Hall.
Westminster Hall, siège du Parlement britannique, est un immense édifice de Londres, situé sur la rive gauche de la Tamise, entre ce fleuve et l'abbaye de Westminster. Il occupe l'emplacement de l'ancien palais royal de Westminster, qu'un incendie dévasta en 1834, et a été construit depuis 1840 sur les plans de l'architecte Barry. C'est la plus grande construction de style gothique qui existe au monde. Elle a quatre façades : la principale, qui donne sur la Tamise, et. dont le pied est baigné par les eaux, n'a pas moins de 300 mètres de développement. Trois tours principales dominent tous les bâtiments : la tour royale ou Victoria, à l'angle Sud-Ouest, s'élève, sur une base de 25 mètres carrés, à une hauteur de 113,33 m; la tour du centre a 20 mètres de diamètre et 100 mètres de haut; la tour de l'horloge ou du clocher (ou encore de Big Ben, du nom de la cloche qu'elle renferme), placée à l'extrémité septentrionale de l'édifice, est haute de 106,60 m. 
-

Londres : le palais de Westminster (parlement).
La tour et le Palais du Parlement à Londres au milieu du XIXe s.
(au fond à gauche, l'abbaye de Westminster; à droite la tour de Big Ben).

Un grand nombre d'autres tours, moins élevées, rompent les lignes d'une vingtaine de toits de manière à réunir la beauté architecturale à la noblesse de style.  De l'ancien palais, on a conservé, dans l'édifice nouveau, où elle tient lieu de vestibule, une ancienne salle construite par Guillaume Il et réparée dans les dernières années du XIVe siècle : cette salle, dont la toiture de bois de noyer sculpté est admirable, a 92 mètres de longueur longueur, 63,33 m de largeur, et 30 de hauteur; elle avait été construite pour y donner des fêtes de cour, et Richard II, lors de son couronnement, y traita 10.000 convives; elle a servi jadis aux séances du Parlement, et c'est là que furent jugés W. Wallace, Thomas More, le comte de Strafford, Charles Ier, les nobles rebelles de 1745, et Warren Hastings. La Chambre des Lords occupe la partie méridionale des nouvelles constructions; elle y siège dans une salle de 32 mètres de long, 15 mètres de large et 15 mètres de haut. La partie septentrionale est assignée à la Chambre des Communes, dont la salle a 20 mètres de longueur, 15 mètres de hauteur et 15 mètres de largeur. Les bâtiments de Westminster Hall contiennent aussi les locaux où siègent la Cour de l'Échiquier, la Cour des plaids communs, la Cour de chancellerie et la Cour du banc de la reine. (B.).
-

Chambre des Communes.
Intérieur de la Chambre des Communes.
.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.