.
-

Varsovie
Varsovie, Warszava en polonais, est la capitale de la Pologne, située sur une terrasse qui domine de 30 à 40 m le cours de la Vistule, à 1620 kilomètres au Nord-Est de Paris et à 1260 kilomètres au Sud-Ouest de Saint-Pétersbourg. Population :  1 700 000 habitants. Sur la rive droite de ce fleuve s'étend le faubourg de Praga.  Le climat est assez tempéré, avec une moyenne annuelle de +5° C et des extrêmes qui vont de + 28° à -26° C. La Vistule est libre de glaces pendant 305 jours par an, environ. 
-
Varsovie : la place du château.
La place du Château et la colonne de Zygmunt, à Varsovie

Histoire.
C'est en 1224 qu'on trouve pour la première fois mention de Varsovie. Résidence des ducs de Mazovie, la ville fut entourée de remparts en 1339, elle tomba en 1596 entre les mains de la Pologne. Elle en devient la capitale de fait quand le roi Sigismond Il Auguste l'eut choisie comme résidence (1550). En 1573, la première élection royale et ensuite toutes les élections postérieures eurent lieu dans la plaine voisine de Wola. En 1655, la ville fut conquise par Charles-Gustave, roi de Suède; reconquise le 1er juillet 1656 par Jean-Casimir, elle fut reperdue après un combat de trois jours (28-30 juillet) et réunie à la Pologne quatre ans après. 
-
Très embellie par les rois de la période saxonne, disputée pendant la guerre de succession (1735-1738) par Auguste II et Stanislas Leszczynski, elle fut occupée par les Russes entre 1764-1774 et en 1793. Ils en furent chassés par l'insurrection des 17 et 18 avril 1794, mais ils y rentrèrent le 5 novembre, après l'assaut du faubourg de Praga par Souvorov. Après le troisième partage de la Pologne, Varsovie resta sous domination russe jusqu'à l'entrée des troupes de Napoléon (28 novembre 1806). D'après le traité de Tilsit (7 juillet 1807), elle devint la capitale du grand-duché de Varsovie, donné au roi de Saxe
-


Le palais de Wilanow, à Varsovie. C'est l'un des plus importants exemples du baroque
polonais. L'histoire du lieu est inextricablement liée avec celle du roi Jan (Jean) III Sobieski.
-
Le Grand-Duché de Varsovie

On désigne sous ce nom l'Etat que Napoléon Ier forma, après Tilsitt, de territoires polonais enlevés à la Prusse, et qu'il destinait à devenir le noyau de la Pologne reconstituée. Cet Etat, dont le souverain fut le roi Frédéric-Auguste de Saxe, appartenait à la Confédération du Rhin et comprenait au début 102.000 km² et 2,20 millions habitants répartis entre six départements (Posen, Kalisz, Plock, Varsovie, Lomza et Bromberg). En 1809, il fut envahi par les Autrichiens qui occupèrent un instant la capitale. Mais la paix de Vienne l'augmenta d'une partie de la Galicie qui forma quatre départements (Cracovie, Radom, Lublin et Siedlce. Le grand-duché comptait alors 154.176 km²., avec 3,78 millions d'habitants, et avait une armée de 40.000 hommes qui prit part à la campagne de Russie; il disparut avec les revers de Napoléon (1813).

Les Russes la réoccupèrent le 8 février 1843, et le congrès de Vienne en fit la capitale da royaume constitutionnel de Pologne. La révolution polonaise de 1830 commença le 29 novembre par le soulèvement de Varsovie; mais l'année suivante (18 septembre), la ville dut se rendre au feld-maréchal Paskevitch. Elle fut, en 1863, le siège du gouvernement révolutionnaire secret. La russification s'est intensifiée alors avec l'officialisation de l'annexion de la Pologne. Varsovie est devenue le chef-lieu d'un Gouvernement intégré à l'Empire russe. Sous la direction de  Socrate Starynkiewicz (1875-1892), maire de la ville nommé par le tsar Alexandre III, Varsovie s'est modernisée.
-


Le Palais sur l'Eau (Palac na Wodzie). Situé dans le parc Lazienkowsi, le plus grand parc
de Varsovie, cet édifice a été construit sur une île artificielle du lac Lazienki, qui le divise en 
deux. Le bâtiment est relié au reste du parc par deux ponts à arcades. Edifié au XVIIe siècle 
et rénové au siècle suivant pour devenir une résidence royale, le Palais sur l'Eau mélange
divers styles architecturaux.
-
Le Gouvernement de Varsovie

A l'époque de la domination russe, on nommait Gouvernement de Varsovie, un gouvernement de la Pologne russe, borné au Nord par les gouvernements de Plock et de Lomza, à l'Est par celui de Siedlce, au Sud par ceux de Radom, de Petrokov et de Kalisz, à l'Ouest par la Prusse. Sa superficie était de 17.520 km² et sa population montait, en 1897, à 1.933.689 habitants. (410 hab./km²). C'est donc, après celui de Petrokov, le gouvernement le plus peuplé de la Pologne et de la Russie.

 Cette prospérité s'explique par ce fait que la production du sol, contenant 61% de terres labourables, dépassait, même dans les mauvaises années, les besoins des habitants. Le rendement en céréales était de 5,6 pour 1, la pomme de terre de 5,2 pour 1; les forêts (16% du sol) étaient aussi une importante source de richesses. Enfin, le faible relief du sol et la présence de cours d'eaux navigables (le Boug et la Vistule) facilitaient les communications. 

Du point de vue industriel, le gouvernement occupait également le premier rang après celui de Petrokov; en 1891, il ne comprenait pas moins de 1632 établissements industriels, occupant 36.000 ouvriers, et comportant une production annuelle de 50 millions de roubles. 

La population comptait 76% de catholiques polonais, 16% de juifs, 7% d'Allemands et 5% de Russes. 

Le gouvernement était divisé en 14 districts : Varsovie, Blonie, Gostynin, Groizy, Kutno, Lowicz, Nieszawa, Novominsk, Plonsk, Pultusk, Radimin, Skierniewice, Sochatchev, Wloclawek.

En 1915, Varsovie a été occupée par les troupes allemandes. Quand la Première Guerre mondiale, s'est terminée, la Pologne a pu retrouver son indépendance. La Seconde République polonaise a été proclamée à Varsovie dès le 11 novembre 1918. La ville, redevenue capitale, est épargnée de justesse lors de la guerre de 1920 avec la Russie soviétique. Mais la Seconde Guerre mondiale va lui faire connaître la pire catastrophe de son histoire. En septembre 1939, Varsovie est prise par les Allemands après un siège meurtrier. 

A partir d'octobre 1940, la population juive (soit près de 400 000 personnes) est confinée dans un quartier que l'on entoure d'un haut mur surmonté de barbelés, que l'on connaîtra désormais sous le nom de Ghetto de Varsovie. Des dizaines de milliers de personnes y meurent de faim et du typhus, en même temps que des déportations vers les camps de la mort commencent, notemment vers Treblinka, à partir de 1941. Le 18 janvier 1943, une opération menée par l'Organisation juive de combat (OJC), constituée quelques mois plus tôt, marque le début de l'insurrection du ghetto qui dure quatre mois et sera étouffée par une troupe de SS surarmés.

A l'approche de l'Armée rouge, une nouvelle insurrection à lieu à Varsorvie l'année suivante, mais cette fois à l'initiative de nationalistes polonais. La bataille qui oppose les Varsoviens aux Allemands fait plus de 150 000 victimes. Une grande partie de la ville est détruite. Le Palais Royal  et les musées sont  détruits, les bibliothèques sont incendiées. A la fin de la guerre Varsovie aura perdu 85% de ses édifices, et 700 000 de ses habitants auront été tués.
-

Varsovie : mémorial du soulèvement de 1944.
Le Mémorial du soulèvement de Varsovie.

Les troupes soviétiques sont entrées à Varsovie en janvier 1945. Dès le 1er février la République populaire de Pologne y est proclamée. La reconstruction commence. Une ville moderne, articulée sur un plan nouveau autour de grands axes sort de terre, tandis que beaucoup de rues, d'édifices historiques et d'églises sont restaurés aussi à l'identique. Aujourd'hui, le paysage urbain est ainsi marqué par des constructions de style stalinien (à commencer par le Palais de la culture et de la science, tour de 230 m), mais aussi par de nombreux gratte-ciel d'acier et de verre qui ont été élevés à partir des années 1990, qui côtoient quelques quartiers à l'aspect ancien.
-

Varsovie : le palais de la culture et de la science.
Le Palais de la culture et de la science, à Varsovie. Construit
entre 1952 et 1955, il a 42 étages et compte 3288 pièces.
Images : The World Factbook.
.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007 - 2012. - Reproduction interdite.