.
-

Saint-Riquier

Saint-Riquier est une commune de France, dans le département de la Somme, sur une colline qui domine le Scardon (affluent droit de la Somme); population : 1200 habitants. 

Monuments.
Superbe église'gothique, jadis abbatiale, du XVe siècle, un des beaux types du style ogival flamboyant (longue de 104 m, haute sur voûtes de 25 m) : la façade est gâtée par une tour assez lourde.
-

Eglise de Saint-Riquier.
L'église de Saint-Riquier.

Riche et prospère, l'abbaye carolingienne comptait initialement 3 églises principales dont l'abbatiale construite sur le tombeau de Riquier. Après les destructions causées par les Vikings en 881, les moines reconstruisent de 1257 à 1536 l'abbatiale sur les ruines carolingiennes, édifice qui présente les différentes étapes du gothique.

L'église a été refaite sous Louis XII et François Ier par un maître maçon de la ville, Nicolas Léveillé; elle renferme des peintures murales du XVIe siècle dans la salle de la Trésorerie, des stalles et des fonts baptismaux remarquables de la Renaissance, des reliquaires des XIIe et XIIIe siècles, une croix en cuivre attribuée a saint Eloi, des tableaux de Boullongne, Coypel, Jouvenet. Une châsse contient le chef de saint Riquier, qui a été pendant le Moyen âge et est encore l'objet d'un culte en Flandre, Picardie et Artois

Aux XVIIe et XVIIIe siècles, l'Abbé d'Aligre et les moines mauristes embellissent l'intérieur de l'abbatiale et construisent de nouveaux bâtiments pour le monastère.

A la Révolution, l'abbatiale échappe à la destruction en devenant église paroissiale, mais les bâtiments abbatiaux sont vendus comme bien national et partiellement démontés. 

Rachetés en 1823 pour devenir école puis petit séminaire, ils ont servi d'hôpital militaire, avant d'accueillir en 1953 la Congrégation des Frères Auxiliaires du Clergé. Depuis 1972, l'abbaye appartient au département de la Somme elle est devenue Musée départemental et Centre Culturel.

La ville de Saint-Riquier possède en outre un beau beffroi municipal flanqué de tourelles (XIIIe et XIVe s.). 
-

Beffroi de Saint-Riquier.
Le beffroi de Saint-Riquier. © Photos : Serge Jodra, 2010.

Histoire.
La localité sous le nom de Centula était, sous les Mérovingiens, la capitale du Ponthieu. Riquier, fils d'un gouverneur de la ville, en fit une cité monastique (625), Le roi Dagobert enrichit l'abbaye et lui donna ce qui est devenu Abbeville

Angilbert, gendre de Charlemagne, fit construire une église à trois tours, luxe extraordinaire pour l'époque (790). La ville avait alors 12,000 habitants au XIIe siècle, elle reçut sa charte communale.

En 1536, les dames de Saint-Riquier se signalèrent en défendant la ville contre les Allemands, à côté de leurs maris, et furent félicitées par François Ier. (GE).

.


Dictionnaire Villes et monuments
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007 - 2009. - Reproduction interdite.