.
-

Capitole, temple et citadelle de Rome, élevés sur le mont Capitolin, et dédiés à Jupiter, étaient ainsi nommés, dit-on, d'une tête sanglante (a capite) qu'on y trouva en creusant les fondements. Commencé par Tarquin l'Ancien, le Capitole fut achevé par Tarquin le Superbe, et consacré par le consul Horatius Coclès (507 av. J.-C). Des trésors immenses y étaient enfermés. Le Capitole fut assiégé par les Gaulois en 390 av. J.-C. et sauvé par Manlius. Brûlé trois fois, pendant les troubles de Marius, sous Vitellius et enfin sous Vespasien, il fut reconstruit à grands frais par Domitien. Au Moyen âge, on couronnait au Capitole les poètes vainqueurs. Tout près de l'ancien Capitole a été construit, d'après les plans de Michel-Ange, ce qu'on nomme aujourd'hui. le Campidoglio ou Capitole moderne, qui comprend les palais des sénateurs de Rome et des magistrats municipaux, et le musée. Le palais Caffarelli occupe à peu près l'emplacement de l'ancienne forteresse.
-
Rome : palais du Capitole.
Le palais du Capitole, à Rome, par Agostino Tofanelli (1833).

Plusieurs villes anciennes et modernes, Milan, Ravenne, Vérone, Trèves, Cologne, Nîmes, Narbonne, Toulouse, Washington, ont eu ou même ont encore leur Capitole.

.


Dictionnaire Villes et monuments
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.